Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 18 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Pimbêche, pimpesouée. Origine, étymologie mots de la langue française - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Savoir : Mots, Locutions > Pimbêche, Pimpesouée

Savoir : Mots, Locutions

L’étymologie de mots et l’origine de locutions de la langue française. Racines, évolution de locutions et mots usuels ou méconnus


Pimbêche, Pimpesouée
Publié / Mis à jour le mardi 24 juillet 2018, par LA RÉDACTION

 
 
 
Femme prétentieuse, usant de manières affectées et ridicules

Dans Le Bourgeois gentilhomme, Cléonte s’adresse ainsi au valet Covielle : « Dis-m’en, je t’en conjure, tout le mal que tu pourras. Fais-moi de sa personne une peinture qui me la rende méprisable ; et marque-moi bien, pour m’en dégoûter, tous les défauts que tu peux voir en elle. » Et Covielle, voulant déprécier à Cléonte les charmes de Lucile, lui répond ainsi : « Elle, monsieur ? Voilà une belle mijaurée, une pimpesouée bien bâtie, pour vous donner tant d’amour ! Je ne lui vois rien que de très médiocre ; et vous trouverez cent personnes qui seront plus dignes de vous. »

« Pimpesouée, dit Auger, vient probablement du vieux verbe pimper, qui signifie parer, attifer, d’où il nous reste pimpant. » Mais cette explication est inexacte, puisque le vieux verbe pimper est encore à naître. Le Moniteur nous en fournit une autre : « Les Provençaux appellent pimpe une cornemuse. M. Delâtre voit dans pimbêche une mauvaise pimpe, et dans pimpesouée une pimpe soufflée, c’est-à-dire une cornemuse soufflée et faisant entendre son bourdonnement monotone et fatigant. »

Non, Covielle ne compare pas la pauvre Lucile à une cornemuse soufflée ; il lui reproche des grâces minaudières, et non pas un bourdonnement monotone et fatigant. Pimpe est l’italien bimbo, bimba, une poupée, « mot, dit Alberti, dont on appelle par badinage les petits enfants : un poupon. » Souée n’est pas davantage pour soufflée ; c’est le féminin de souef, qu’on prononçait soué : suavis. Donc une pimpesouée est à la lettre une agréable pouponne.

La comtesse de Pimbêche, celle des Plaideurs de Racine, n’est pas non plus une mauvaise cornemuse ; c’est la comtesse de pince-bec ou du bec pincé : la syllabe ce transposée du milieu à la fin et changée en che à la picarde. C’est un sobriquet. Nous n’en voulons d’autre preuve que le nom du mécanicien anglais Pinchbeck, imitateur du génie de notre Vaucanson, et de plus inventeur de ce métal composé qui s’appelle en Angleterre du pinch beck, et en France du similor. Notez bien que ce mot de pinch beck était d’usage en France au milieu même du XVIIIe siècle. Dans l’Almanach parisien pour 1768 on lit, page 181 : « Boutons d’habits d’or, d’argent et pinchebech estampés. »

Il est clair que le nom Pinche-bec existait avant le XVIIe siècle. Racine est-il l’inventeur de la forme pimbêche ? Il ne semble pas : il aura trouvé ce sobriquet attaché à un caractère ; mais il a rajeuni et renforcé l’un et l’autre par l’application qu’il en a faite, et la célèbre comtesse des Plaideurs restera le type immortel de la dame au bec pincé, de la vieille précieuse acariâtre, de la pimbêche enfin.

Tout porte d’ailleurs à croire que le mot pimbêche est antérieur à Racine : on rencontre le mot espimbesche dès le XIVe siècle. Le Ménagier de Paris donne la recette d’un espimbesche de rougets, d’un espimbesche de bouilli lardé. On voit qu’il entrait dans cette sauce du verjus qui faisait pincer le bec, d’où lui venait apparemment son nom.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Petit à petit l'oiseau fait son nid
 
 Faire des gorges chaudes
 
MANIFESTATIONS
 Parfums d'interdit au musée Fragonard de Grasse : l'amour se dévoile
 
 Mémoire de Mammouth fait revivre les mastodontes de la Préhistoire en Dordogne
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Silhouette : une figure désormais familière issue d'un nom propre
 
 Juillettiste et aoûtien
 
 Saperlipopette et sapristi
 
 Boutefeu
 
 
Et puis aussi...
 
 Crue
 
 Loup-garou
 
 Cordon bleu
 
 Fier-à-bras
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 83 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2018 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services