Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 17 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Bénédictine : un palais comme écrin pour une liqueur historique (Fécamp) - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Bénédictine : un palais comme écrin (...)

Patrimoine : Gastronomie

Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française


Bénédictine : un palais comme écrin
pour une liqueur historique (Fécamp)
(Source : Le Journal de Montréal)
Publié / Mis à jour le mercredi 20 mai 2015, par LA RÉDACTION

 
 
 
Le palais Bénédictine figure parmi les plus beaux monuments de la région normande. En mêlant les styles néo-gothique et néo-renaissance, l’architecte a créé au milieu du XIXe siècle, en plein centre-ville, une folie à la gloire du propriétaire. Le palais fait toujours office d’écrin pour la célèbre liqueur qui a fait la fortune d’Alexandre Le Grand, négociant en spiritueux.

L’histoire de la liqueur appelée Bénédictine relève de la légende, et celle du succès de son promoteur du conte de fées.

Au début du XVIe siècle, alors qu’il séjournait au monastère de Fécamp, un moine vénitien du nom de Dom Bernardo Vincelli, qui était aussi alchimiste et herboriste, aurait conçu, non pas une liqueur, mais ce que l’on appelait alors un élixir de santé.

Sa recette aurait consisté à distiller un mélange de plantes à usage médicinal qu’il cueillait dans la campagne des alentours. Cet élixir connut le succès, d’autant plus que François Ier, roi de France, l’appréciait particulièrement, disait-on.

Mais la recette inventée par Dom Vincelli fut perdue. En 1863, soit trois siècles et demi plus tard, Alexandre Le Grand, négociant en vins et en spiritueux, prétendit avoir retrouvé un grimoire comprenant la recette originale. Il se lança alors dans la fabrication industrielle de la liqueur qu’il appela Bénédictine et fit bâtir un fabuleux palais-distillerie.

27 plantes et épices
La recette est tenue secrète, mais on sait qu’elle repose sur un savant dosage d’eau-de-vie et du résultat de la distillation de 27 plantes et épices.

Celles-ci, issues d’horizons les plus variés, sont, par exemple : l’angélique, l’hysope, le genièvre, la myrrhe, le safran, le macis, la fleur de sapin, l’aloès, l’arnica, la mélisse, le thé, le thym, la coriandre, la girofle, le citron, la vanille, le zeste d’orange, le miel, les baies rouges, la cannelle et la noix de muscade.

Affiche publicitaire pour la liqueur Bénédictine. Illustrateur : Lucien Lopes Silva (1898)
Affiche publicitaire pour la liqueur Bénédictine
Illustrateur : Lucien Lopes Silva (1898)

Une chose est certaine : il ne s’agit plus seulement d’un assemblage de plantes du terroir normand cueillies par le moine herboriste, à moins que celui-ci se soit rendu, pour compléter sa gamme de produits de base, dans l’un des ports de la côte normande commerçant à l’époque avec les pays de la Méditerranée et du Levant.

Pour bien montrer le succès de la Bénédictine, les gestionnaires du palais prennent bien soin d’exhiber, dans une section du musée, quelque 600 bouteilles étiquetées illustrant les imitations produites à travers le monde. En fait, on en compterait un millier.

La visite du palais Bénédictine est passionnante. Elle permet de saisir à la fois la frénésie industrielle qui a marqué la deuxième moitié du XIXe siècle en France et les goûts éclectiques ainsi que la mégalomanie d’Alexandre Le Grand, l’industriel amateur d’art.

La salle des alambics, le cœur industriel du palais, est magnifique. La batterie d’appareils cuivrés est particulièrement mise en valeur grâce à des vitraux translucides.

À la fois outil industriel comme jadis, le palais Bénédictine contient les œuvres d’art qu’affectionnait son premier propriétaire. Des salles ont été converties en lieux d’exposition de créations contemporaines. La boutique débouche sur un plaisant café-terrasse ombragé.

Fort heureusement, le rachat de l’entreprise par une multinationale spécialisée dans les spiritueux, et en particulier un certain rhum industriel, n’a pas affecté l’esprit des lieux.

Paul Simier
Le Journal de Montréal

Accédez à l’article source


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 C'est la mouche du coche
 
 Mauvaise herbe croît toujours
 
MANIFESTATIONS
 Merveilleux-scientifique : mariant science et mystère
 
 Bêtes d’affiches : le monde animal domine la publicité
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Mentchikoff de Chartres : le bonbon et son histoire
 
 Craquelin de Saint-Malo : le pain soufflé et son histoire
 
 Bergamote de Nancy : le bonbon et son histoire
 
 Maison Brana
 
 
Et puis aussi...
 
 Cidre (Le) du Cotentin en route vers l'AOP (Appellation d'Origine Protégée)
 
 Renaissance de l'apéritif Byrrh
 
 Époisses (L') des Berthaut : le fromage fête ses 60 ans
 
 Il était une fois le bonbon... région par région
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 138 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services