Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 18 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Histoire de France : magazine (numéro 9), revue historique

Vous êtes ici : Accueil > Le Magazine 36 pages > Numéro 9 (Janvier/Février/Mars 2004)
Le Magazine 36 pages
Au sommaire du NUMÉRO 9 : froid meurtrier en 1794 ; censure des livres : Chandeleur ; machine de Marly ; paniers et jupons ; Paoli...
Numéro 9
(Janvier/Février/Mars 2004)
 
Grandissant au milieu du bruit des armes de ses concitoyens luttant contre l’oppression de l’oligarchie génoise, Pascal Paoli est exilé à l’âge de 10 ans, le combat politique de son père mettant la famille en péril. C’est à Naples qu’il forge son caractère au sein d’une école militaire, étonnant déjà par sa portée d’esprit. De retour dans une Corse le (...)
Publié le mardi 12 janvier 2010, par LA RÉDACTION
 
 
La France pittoresque, c'est aussi le premier magazine de la petite Histoire de France : une revue de 36 pages couleur lancée l'hiver 2001/2002, s'appuyant sur des chroniques d'époque et abondamment illustrée de gravures anciennes. Pour partir sur les traces de ses ancêtres et mieux connaître ses racines.

Constituée d'ARTICLES DE FOND permettant au lecteur de connaître les POINTS-CLÉS de chaque thème abordé, ainsi que les ANECDOTES historiques et piquantes qui s'y rapportent, cette publication aborde tous les aspects d'une vie oubliée ou méconnue, des traditions aux légendes, en passant par les métiers, les industries, les inventions, les fêtes, les institutions, les rites ou encore les personnages ayant marqué leur temps. Lancée en décembre 2001, cette revue sans publicité de la France d'autrefois, porte un regard original et inhabituel sur notre passé. Magazine culturel et de loisir mettant en avant l'Histoire enrichissante et piquante, sa ligne éditoriale en rend la lecture accessible à tous.

Au sommaire de ce numéro...

Clefs de voûte des échanges commerciaux européens du Moyen Age, les foires de Troyes, de Lagny-sur-Marne, de Provins et de Bar-sur-Aube deviennent florissantes dès le XIIe siècle, sous l’impulsion des (...)
 
Rien n’était trop beau, rien n’était trop alléchant pour inciter les riches marchands de l’Europe entière à se rendre sur les foires de Champagne afin d’y réaliser de fructueux échanges. Véritable (...)
 
Théâtres de nombreuses transactions, les foires possédaient une police particulière, chargée du respect des ordonnances royales et de l’application des sanctions auxquelles les fraudeurs s’exposaient, (...)
 
Construit en 1839 par l’ingénieur Joseph Chaley, le pont suspendu de Basse-Chaîne, jeté sur la Maine à Angers, fut le théâtre d’une tragédie le 16 avril 1850. Tandis qu’un bataillon de soldats le (...)
 
Aujourd’hui prérogative du chef de l’État, le droit de grâce était un attribut de la monarchie rendant le souverain presque l’égal de Dieu. Devant les abus de seigneurs locaux, Louis XII en avait réservé (...)
 
L’expression payer en monnaie de singe paraît avoir pour origine une ancienne coutume que l’on trouve mentionnée dans le Livre des métiers d’Etienne Boileau du XIIIe siècle. Au titre II de la seconde (...)
 
Apparu en France au milieu du XVIIe siècle, le parapluie ne prend réellement ses marques qu’au XVIIIe, et c’est en 1769 qu’un règlement de police encadre l’activité de parapluies publics offrant aux (...)
 
D’origine obscure, les jupes montées sur des paniers seraient d’importation anglaise ou allemande. L’engouement dont elles jouissent en France prend vraisemblablement naissance en 1718, lorsque deux (...)
 
Un témoignage du temps montre que si elle semble faire le bonheur des dames à la mode dès 1716, la jupe à panier se heurte aux plus vives railleries et suscite la controverse. Cette lubie (...)
 
La mode des vertugadins, contre laquelle les prédicateurs s’étaient souvent élevés avec force, reprit grande faveur au commencement du dernier siècle seulement (XVIIIe siècle), leur nom fut changé en (...)
 
Connue des Grecs il y a plus de deux mille ans, la truffe passait pour être un enfant des dieux que ne dédaigneront pas les empereurs Romains . Mais c’est seulement à la fin du XIVe siècle que le (...)
 
L’Art culinaire donne une légende fantaisiste sur la célébrité de la truffe, narrant l’aventure de ce bûcheron périgourdin qui découvrit par hasard la « pomme noire » et que l’avidité des hommes (...)
 
L’hiver 1805, Paris résonna du récit d’un mauvais tour joué à l’archichancelier de l’Empire, Cambacérès, dont le maître-queux renommé écorna la réputation en servant des truffes à l’Aspasie, faites de pommes (...)
 
Sortie de terre par le désir de Charles de Gonzague qui la fonda en 1606 le jour de son vingt-sixième anniversaire, la ville de Charleville ne fusionnera avec sa « rivale » Mézières qu’au XXe siècle. (...)
 
La ville de Versailles et quelques communes environnantes furent longtemps alimentées en eau potable par une version améliorée de la machine de Marly, « buvant l’eau de la Seine » dès la fin du XVIIe (...)
 
Le projet de Riquet de faire venir à Versailles une partie des eaux de la Loire n’étant pas viable et la machine de Marly ne pouvant répondre à l’énorme besoin en eau, l’élévation constante des terrains (...)
 
La machine de Marly buvait encore l’eau de la Seine que déjà, le gouvernement décidait en 1803 de la remplacer. Ses jours étaient désormais comptés... Inaugurée en 1684, la machine de Marly passa (...)
 
Soumises à la vigilance du clergé puis de l’Université, la publication et la vente d’ouvrages font au Moyen Age l’objet de censures, les manuscrits contraires aux idées reçues et contenant des propos (...)
 
La protection royale pouvait ne pas suffire à esquiver les foudres de la censure. Certains esprits téméraires ayant appuyé la Réforme et tancé le clergé, se virent confrontés aux sentences d’une (...)
 
En 1626, sous le règne de Louis XIII, la peine de mort fut à nouveau édictée à l’instigation de Richelieu, contre les auteurs et distributeurs d’écrits contraires à la religion et à l’autorité royale. (...)
 
Si les premières mesures thermométriques effectuées en France ne remontent qu’à la fin du XVIIe siècle, nombre de chroniques témoignent de l’existence ancestrale d’hivers dont les rigueurs gelaient (...)
 
Évoquant aujourd’hui la coutume des crêpes, la Chandeleur est d’origine religieuse et aurait été instituée par le futur pape Gélase en 472. Tandis que le paysan y voyait jadis une sorte d’hommage à la (...)
 
Pour se préserver de la foudre, les dévotes provençales avaient coutume d’observer un rituel particulier impliquant les chandelles de la Chandeleur...
 
Bien que certaines chansons de geste aient été, en leur temps, chantées dans tout le royaume, elles ne respectaient pas les règles établies depuis permettant de leur attribuer le nom de chansons. (...)
 
L’essor de la confiserie le devrait pour bonne part à une croyance de nos ancêtres selon laquelle le fruit serait de digestion difficile : les confire les rendait consommables au dessert, pour le (...)
 
L’invention des dragées remonte au temps où la cuisine se compliqua de raffinements propres à flatter le goût. Dragée viendrait du mot grec désignant tout ce qui se servait à la fin du repas, et se (...)
 
Les premiers arrêts se rapportant aux colorants intervenant dans la fabrication des bonbons, furent édictés au XVIIIe siècle, avant que la routine ne fasse pour un temps oublier leurs injonctions. (...)
 
Petite commune presque coupée du monde au XIXe siècle, située à 1500 m d’altitude dans une étroite vallée de Haute-Savoie, Morzine est le théâtre d’une étrange « épidémie » se déclarant au printemps 1857. (...)
 
Devant la recrudescence de crises qualifiées de « démoniaques », la population exige du corps ecclésiastique des cérémonies d’exorcisme, avant que des personnes gravement atteintes ne soient placées dans (...)
 
Les statuts d’Etienne Boileau réglementant dès le XIIIe siècle le très ancien métier de cloutier, distingue les cloutiers, les cloutiers-attacheurs et les cloutiers-épingliers. A la différence des (...)
 
Dans presque tous les pays, on a donné aux clous un caractère symbolique. On a trouvé ceux-ci dans toutes les ruines, et les premiers Romains, pour conserver le souvenir de quelques événements (...)
 
Le cloutier de jadis possédait et élevait d’indispensables chiens ayant l’art et la manière d’alimenter la forge. Si cette coutume ne s’accompagnait d’aucune torture, la tradition du « quand est-ce ? » (...)
 
Grandissant au milieu du bruit des armes de ses concitoyens luttant contre l’oppression de l’oligarchie génoise, Pascal Paoli est exilé à l’âge de 10 ans, le combat politique de son père mettant la (...)
 
La signature dans le plus grand secret du traité de Versailles en 1768, provoqua l’indignation générale et inspira à la consulte un seul cri : la liberté ou la mort... En 1767, Choiseul prêta (...)
 
Procession effectuée à l’occasion d’une fête religieuse et se terminant par un banquet, le reinage fut très populaire au XVIe siècle et subsistait encore à la fin du XVIIe. Certains déplorant les excès (...)
 
Durant la guerre que la France livrait en Allemagne en 1744, il y avait dans l’armée un enfant de neuf ans dont tout le monde parlait : Français et ennemis le connaissaient, car il leur avait montré (...)
 
La crédulité entachant le témoignage des biographes de Guillaume Edeline, celui-ci commit-il les écarts qu’on lui prêta ou, devançant son siècle, expia-t-il par d’injustes rigueurs, le mérite et le (...)