Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 4 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Livre histoire MONT SAINTE-ODILE (Le) et ses environs. Notices historiques et descriptives par Aimé Reinhard

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Bas-Rhin (Alsace) > MONT SAINTE-ODILE (Le) et ses (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages du Bas-Rhin (Alsace)
MONT SAINTE-ODILE (Le)
et ses environs. Notices
historiques et descriptives
(par Aimé Reinhard)
Publié / Mis à jour le lundi 21 avril 2014, par LA RÉDACTION
 

Le mont Sainte-Odile, doublement remarquable par l’enceinte cyclopéenne dont l’antiquité païenne a couronné son plateau et par les édifices religieux que le christianisme a élevés sur son sommet et à ses pieds, l’est aussi par les nombreux châteaux forts qui, dans les premiers siècles du Moyen Âge, sont venus l’entourer comme d’un cercle de postes avancés, pour protéger de leurs formidables remparts les paisibles sanctuaires de la montagne sainte de l’Alsace. Il n’y en avait pas moins de dix, dont les possesseurs étaient les défenseurs naturels des deux monastères qui servirent d’asile à bon nombre de leurs filles, dont plusieurs devinrent abbesses à Hohenbourg ou à Niedermünster. C’est vers 680 que la tradition place la transformation du château de Hohenbourg en monastère par Odile qui en devint la première abbesse et qui le gouverna pendant près d’un demi-siècle.

L’histoire de l’abbaye se divise en deux périodes, pendant lesquelles elle fut dirigée par une cinquantaine d’abbesses, depuis sainte Eugénie qui succéda à Odile, jusqu’à Agnès d’Oberkirch, en 1546. La première, du VIIe au XIIIe siècle, fut celle de la prospérité. Dès le VIIIe siècle, Charlemagne confirma tous les droits et privilèges temporels de l’abbaye, reconnue indépendante, personnes et biens, de toute autre juridiction séculière que celle de l’empire. Ravagé par les Hongrois en 917, le monastère resta plongé quelque temps dans l’obscurité pour reparaître dans l’histoire avec d’autant plus d’éclat dans les siècles suivants. Le pape Léon IX consacra l’église conventuelle reconstruite à la suite d’un incendie et promulgua la bulle de canonisation d’Odile, vénérée...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !