Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 4 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Livre histoire OBERNAI (Histoire de la ville d') - Tome I par l'abbé J. Gyss

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Bas-Rhin (Alsace) > OBERNAI (Histoire de la ville d') - (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages du Bas-Rhin (Alsace)
OBERNAI
(Histoire de la ville d’) - Tome I
(par l’abbé J. Gyss)
Publié / Mis à jour le lundi 21 avril 2014, par LA RÉDACTION
 

L’ouvrage que nous présentons ici est le premier volume de l’Histoire de la ville d’Obernai qui fait revivre, avec un luxe de détails étonnant, le passé de la vieille cité, depuis ses origines (très anciennes) jusqu’à l’année 1795, au moment où la paix religieuse est enfin rétablie, après les troubles de la période révolutionnaire. Dans ce tome I, tout commence il y a fort longtemps, sur les hauteurs du mont Sainte-Odile, tout hérissé « de débris de la civilisation celtique et romaine », où fut édifié, bien avant la présence des troupes de César, le fameux mur païen (Heidenmauer) qui devait servir beaucoup plus tard de limite aux possessions de l’abbaye de Hohenbourg, à laquelle fut étroitement liée la naissance de la ville d’Obernai.

C’est en effet après l’époque gallo-romaine et les grandes invasions que se constitua sur les ruines d’une villa une cité franque du nom d’Ehenheim, devenu ensuite Ober-Ehenheim, puis Obernai et c’est sainte Odile, fille du duc d’Alsace, Athic, qui fonda l’abbaye précitée, ainsi que celle de Niedermunster (VIIe siècle). Les documents sont muets sur cette période au cours de laquelle Ehenheim demeura incorporée aux domaines de ces deux monastères, jusqu’à ce qu’elle passe sous la juridiction des Hohenstaufen (XIIe siècle). C’est alors que le château ducal, puis impérial, s’élève dans ses murs. Érigée officiellement en cité (charte de 1240), elle participera ensuite, après la chute des Hohenstaufen, à toutes les luttes féodales de la région : incendiée par les Strabourgeois en 1262, elle obtient la suzeraineté sur les châteaux de Kagenfels et de Birckenfels, se voit accorder de nombreux privilèges après la création de l’alliance décapolitaine (1354), accroît sensiblement ses possessions...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !