Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Livre histoire SÉLESTAT (Histoire architecturale et anecdotique de). Tome II par Alexandre Dorlan

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Bas-Rhin (Alsace) > SÉLESTAT (Histoire architecturale et (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages du Bas-Rhin (Alsace)
SÉLESTAT
(Histoire architecturale et anecdotique de)
Tome II
(par Alexandre Dorlan)
Publié / Mis à jour le lundi 21 avril 2014, par LA RÉDACTION
 

L’ouvrage présenté ici est le tome II du livre d’Alexandre Dorlan, intitulé Histoire architecturale et anecdotique de Schlesladt, paru en 1912, qui en compte trois au total. Dans ce deuxième volume, par rapport au récit d’ensemble qui va de l’époque des origines jusqu’au dernier quart du XIXe siècle, la période retracée commence au XVIIe siècle (décadence architecturale, arrivée des jésuites et opérations de voirie dans la cité) et se termine au lendemain de la capitulation de la forteresse devant les Allemands (octobre 1870).

Au cours de ces trois siècles, les événements guerriers tiennent une grande place : travaux dans la forteresse avant la guerre de Trente Ans, préparation de l’armement et des défenseurs, prise de la ville par les Suédois (1632) et occupation française (1634), démantèlement limité, puis fortification décidée par Louis XIV (œuvre de Tarade et œuvre de Vauban), état satisfaisant de la garnison (officiers et soldats), participation de quatre escadrons sélestadiens à l’arrestation du duc d’Enghien, blocus de 1814 et siège de 1815 (comportement exemplaire, voire héroïque, des assiégés) et enfin « pluie de mitraille » réglant le sort de la cité, le 24 octobre 1870. La démolition des fortifications qui suivit s’accompagna d’un programme d’urbanisation et d’accroissement de la cité à l’ouest, ainsi que de l’ouverture de voies nouvelles.

Toutefois, le rôle militaire de la forteresse qui avait été prédominant à cette époque ne doit pas faire oublier l’importance, simultanément, de la vie religieuse pour les Sélestadiens : la création d’un collège par les jésuites (début du XVIIe siècle), l’installation des récollets et des capucins, puis la transformation de la vieille église et l’agrandissement des bâtiments conventuels

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !