Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 20 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

4 mars 1354 : le roi de Navarre demande pardon au roi de France

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Mars > 4 mars > 4 mars 1354 : le roi de Navarre (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 4 mars. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
4 mars 1354 : le roi de Navarre
demande pardon au roi de France
Publié / Mis à jour le jeudi 28 février 2013, par LA RÉDACTION
 

Charles dit le Mauvais, roi de Navarre, ayant fait assassiner Charles d’Espagne, connétable de France — le roi Jean avait donné au connétable le comté d’Angoulême, que le roi de Navarre prétendait avoir pour la dot de Jeanne, sa femme, fille du roi Jean —, le roi Jean, dans les premiers transports de sa colère, jura de tirer la vengeance la plus terrible de cette perfidie ; mais il était fort embarrassé comment il punirait un coupable qui était son gendre ; le roi de Navarre était d’ailleurs puissant par lui-même et menaçait de s’unir avec les Anglais. Il fallut donc entrer en accommodement : les conditions furent que le roi de Navarre se rendrait à Paris, pour faire sa réparation ; il exigea des otages, et on n’eut pas honte de lui donner le second fils de France.

Jean II le Bon
Jean II le Bon

Le roi de Navarre ayant ainsi pris toutes ses sûretés, se rendit à Paris, où le roi tint son lit de justice. Ce prince criminel comparut dans l’assemblée du parlement, à laquelle assistèrent les pairs du royaume et plusieurs personnes du conseil. Là, s’adressant au roi, il le pria « de lui pardonner la mort du connétable, soutenant cependant qu’il n’avait fait commettre ce meurtre que pour une cause très légitime dont il offrait d’instruire sa majesté, quand il lui plairait de l’entendre. Il ajouta qu’au reste il n’avait pas prétendu violer, par cette action, le respect dû à la majesté du souverain. »

Après qu’il eut prononcé, d’une voix assurée, cette froide excuse, Jacques de Bourbon, nouveau connétable, l’arrêta par l’ordre du roi, seulement pour la forme, et le conduisit hors de la chambre. Aussitôt les deux reines, Jeanne et Blanche, se jetèrent aux pieds du roi, pour implorer sa clémence en faveur du roi de Navarre, auquel il pardonna ; et aussitôt le connétable et les maréchaux de France allèrent le reprendre, et l’amenèrent devant le roi. Alors le cardinal de Boulogne lui représenta « les grands sujets de mécontentement » qu’il avait donnés au roi, son beau-père et son seigneur. Il l’avertit aussi de ne pas abuser dans la suite de la bonté d’un prince qui l’aimait si tendrement, et qui voulait bien lui accorder sa grâce après un si grand crime. »

Après ces paroles, le roi de Navarre et les deux reines se jetèrent à genoux devant le roi, et le remercièrent du pardon qu’il lui accordait. Le roi les ayant fait relever, le cardinal dit « que le roi prétendait que le pardon fût sans conséquence, et que si jamais il arrivait à qui que ce fût d’attenter à la vie du moindre de ses officiers, il en serait puni selon toute la rigueur des lois, fût-il fils de roi. »

C’est ainsi que finit cette espèce de comédie, où celui qui faisait le personnage de juge, tint une contenance beaucoup plus gênée que le criminel. Il n’en coûta au roi de Navarre que la fondation de quelques messes pour le repos de l’âme du connétable.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !