Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Ersatz de liberté pour des citoyens rançonnés et traqués. Éditorial du 12 décembre 2007 paru dans le N° 25 de La France pittoresque (janvier/février/mars 2008)

Vous êtes ici : Accueil > Éditorial > Ersatz de liberté pour des citoyens (...)
Éditorial
Éditorial de Valéry Vigan, directeur de La France pittoresque, site Internet consacré aux richesses de France depuis 1999
Ersatz de liberté pour des
citoyens rançonnés et traqués
(Éditorial du 12 décembre 2007 paru dans le N° 25 de
La France pittoresque - janvier/février/mars 2008)
Publié / Mis à jour le dimanche 4 décembre 2011, par LA RÉDACTION
 

S’interrogeant en 1895 dans La Revue hebdomadaire sur l’impôt en France, Maurice Talmeyr s’insurge contre la « vie surveillée, timbrée, visée, poinçonnée, sur toutes ses faces, dans tous ses coins », décorée du nom de Liberté. Si malgré les entraves, le contribuable parvient à s’enrichir, « il ne dispose pas de son argent, n’a pas le droit de le laisser à qui bon lui semble, et ses enfants eux-mêmes ne peuvent pas le recueillir sans en abandonner quelque chose au fisc. Le gendarme, le percepteur, l’huissier, la contrainte ou le procès-verbal sont là à chacun de ses pas ».

N° 25 de La France pittoresque (janvier/février/mars 2008)
N° 25 de La France pittoresque
(janvier/février/mars 2008)

Vitupérant contre ces ministres, députés et sénateurs brûlant, pour gagner leur traitement, de « découvrir les veines où nous n’avons pas encore été saignés », il compare les Français « à ces soldats d’autrefois qui supportaient sans révolte les costumes et les équipements les plus torturants et les plus lourds, et couchaient toute leur vie avec leurs bottes ou dans leur chemise de fer, sans songer à le trouver extravagant. Si patients que nous soyons, on pourrait cependant essayer de nous soulager, mais on s’ingénie au contraire à nous écraser de plus en plus. On nous remet, tous les ans, quelques kilos sur les épaules, et quelques liens aux chevilles et aux poignets. Tant que nous remuons on nous garrotte, et tant que nous ne tombons pas on nous charge ».

Et de s’indigner de ce « despotisme tracassant » qui serait supportable « si nous avions, en retour, soit un gouvernement sûr, soit un état social tranquillisant, soit quelque sujet de gloire ou de rêve capable de nous consoler ou de nous bercer, soit même une saine vie matérielle bien assurée, la simple et grossière certitude du râtelier », avant de conclure que nous n’avons « ni le brillant, ni le solide, ni l’illusoire, ni le réel. Nous sommes le peuple à qui on demande le plus pour le servir le plus mal. Nous souffrons pour qu’on nous vole, nous payons pour qu’on se moque de nous, et nous devons encore, par-dessus ce mauvais marché, avoir l’air de nous croire libres, et nous dire en République, tout en n’ayant plus aucune des libertés courantes et naturelles de la vie ».

Légitimant l’action des tenants du pouvoir, le suffrage universel ne serait-il devenu entre leurs mains qu’un machiavélique moyen de réhabiliter l’expression « taillable et corvéable à merci », employée pour désigner, dans le régime féodal, les serfs sous la coupe du seigneur ?...

Valéry VIGAN
Directeur de la publication
La France pittoresque
 

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !