Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 30 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

20 janvier 1793 : assassinat de Lepelletier de Saint-Fargeau

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Janvier > 20 janvier > 20 janvier 1793 : assassinat de (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 20 janvier. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
20 janvier 1793 : assassinat de Lepelletier de Saint-Fargeau
Publié / Mis à jour le samedi 21 novembre 2009, par LA RÉDACTION
 

Lepelletier de Saint-Fargeau n’était pas un magistrat sans mérite ; membre de l’Assemblée constituante, il se montra dévoué aux intérêts de la monarchie et delà noblesse jusqu’au 12 juillet 1789 ; à cette époque il changea brusquement de système, et se signala parmi les révolutionnaires les plus ardents. Ses discours et son exemple eurent une grande influence sur le procès du Roi, et quoique dans le cours de l’année 1791 il eût insisté fortement pour l’abolition de la peine de mort, il la prononça contre l’infortuné monarque. On prétend qu’il répondit à l’un de ses amis qui s’étonnait de sa violence : « Que voulez-vous, quand on a six cent mille livres de rentes, il faut être à Coblentz ou au faîte de la montagne. »

Le 20 janvier, la veille de l’exécution du funeste arrêt, Lepelletier dînait au Palais-Royal chez un restaurateur nommé Février. Au moment où il s’approchait du comptoir pour payer sa dépense, un inconnu l’aborde et lui demande s’il ne s’appelle pas M. Lepelletier, s’il n’a pas voté la mort du Roi.

Lepelletier répond affirmativement à ces deux questions, en ajoutant qu’il a voté selon sa conscience. A l’instant l’inconnu lui plonge un couteau dans le sein et disparaît. On a su depuis que c’était un ancien garde du corps, nommé Paris, et qu’il avait fait vœu l’immoler un des juges de Louis XVI.

La mort de Lepelletier anéantit le dernier espoir de sauver l’illustre victime ; ses bourreaux s’emparèrent de ce prétexte pour répandre dans la capitale les menaces et l’effroi.

Les honneurs du Panthéon furent accordés au régicide, et le pinceau de David immortalisa ses restes inanimés.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !