Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 16 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Histoire France, 1534. Schisme d'Angleterre. Mariage Anne Boleyn avec Henri VIII. Echec Marguerite, soeur François Ier - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Chronologie de l’Histoire > Histoire de France : année 1534

Chronologie de l’Histoire

L’Histoire de France année après année. Chronologie évoquant personnages historiques, événements célèbres, faits mémorables, lieux importants


Histoire de France : année 1534
(Règne de François Ier depuis le 1er janvier 1515)
Publié / Mis à jour le vendredi 9 avril 2010, par LA RÉDACTION

 

Schisme d’Angleterre causé par le divorce que fit Henri VIII pour épouser Anne Boleyn : ce prince s’était honoré du titre de défenseur de la foi, que lui avait donné Léon X, et avait voulu qu’on le crût l’auteur d’un livre qu’il avait fait composer contre Luther. Ce qui est encore plus singulier, c’est qu’il paraît, par une lettre de Luther, que, dans le même temps que ce prince écrivait contre lui, il l’exhortait sous main à continuer, et le félicitait de ses avantages.

Wolsey, qui avait conseillé le divorce en haine de Charles-Quint, n’était pas d’avis du mariage d’Anne Boleyn, et s’accordait avec François Ier pour faire épouser à son maître, Marguerite, sœur de François Ier, veuve du duc d’Alençon, qui épousa depuis le roi de Navarre : cette intrigue avait causé sa disgrâce, et il était mort dépouillé d’une grande partie de ses biens dès l’an 1530. La mort de Thomas More, chancelier d’Angleterre, exécuté le 6 juillet 1535, lui fut plus honorable ; il s’était déclaré de bonne foi contre la répudiation de Catherine d’Aragon, contre le mariage d’Anne Boleyn, et contre l’usurpation qu’avait faite Henri VIII de la suprématie de l’église anglicane.

Anne Boleyn était venue en France pour y être élevée avec les filles de Marie d’Angleterre : elle demeura en France en la même qualité auprès de la reine Claude, et ensuite la reine Claude la donna à la duchesse d’Alençon, depuis reine de Navarre ; enfin sa bonne ou mauvaise fortune la rappela en Angleterre, où elle porta la nouvelle doctrine, et le goût pour la galanterie, dont on tenait école à la cour de France, et où elle finit par mourir sur un échafaud, le 19 mai 1536 : on l’accusait de plusieurs infidélités envers son mari. Quel est le malheur des passions ! Anne Boleyn ne saurait aimer un prince à qui elle devait tout, et Henri VIII met son royaume en combustion, répudie la tante de Charles-Quint, et fait un schisme pour une femme dont il ne put jamais se faire aimer.

Ce fut à l’occasion de ce schisme que François Ier, se plaignant du pape à son nonce, voulut lui faire craindre l’exemple de Henri VIII ; à quoi le nonce lui répondit : « Franchement, sire, vous en seriez marri le premier ; une nouvelle religion mise parmi un peuple ne demande après que le changement du prince ». Et l’amiral de Coligny causant avec Strozzi sur la nouvelle religion, Strozzi lui dit : « Si le roi veut détruire la monarchie, il n’a pas de meilleur moyen que de changer de religion. Le ministre d’Aillé, dans l’exorde d’un de ses sermons, fait une remarque assez vraie ; c’est que jamais il n’y a eu de nouvelle religion annoncée qu’aussitôt il ne se soit trouvé plusieurs prophètes qui aient été sur le marché les uns des autres. C’est être de bien bonne foi que de faire un pareil aveu quand on est protestant ».

François Sforza, rétabli dans Milan par le traité de Cambrai, fait décapiter l’agent de France, nommé Merveille, sous le prétexte d’un meurtre dont on l’accusa, mais en effet pour lever les soupçons qu’avait conçus l’empereur, que Merveille ne fût, comme il l’était en effet, un agent de François Ier.

Le roi veut tirer vengeance de cette insulte, et, voyant Charles-Quint prêt à partir pour l’Afrique, il se prépare à tenter de nouveau la conquête du Milanais.

Commencement de l’hérésie de Calvin, protégé par Marguerite de Navarre, sœur de François Ier. Calvin, ayant été obligé de sortir de Paris en 1533, se réfugia d’abord à Angoulême, d’où il passa à Poitiers, qu’il infecta de son hérésie, et depuis 1538 il ne parut plus en France.

Fondation de la société de Jésus, par Ignace de Loyola depuis canonisé.

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
BON À SAVOIR
 Tomber de Charybde en Scylla
 
 Chacun se fait fouetter à sa guise
 
MANIFESTATIONS
 Marcellin Desboutin : à la pointe du portrait
 
 Ker-Xavier Roussel : rétrospective consacrée au peintre
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Histoire de France : année 1547
 
 Histoire de France : année 1546
 
 Histoire de France : année 1545
 
 Histoire de France : année 1544
 
 
Et puis aussi...
 
 Histoire de France : année 1538
 
 Histoire de France : année 1527
 
 Histoire de France : année 1521
 
 Histoire de France : année 1532
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 33 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services