Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 27 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

La Révolution (Petite Histoire de France, par Jacques Bainville)

Vous êtes ici : Accueil > Petite Histoire de France > La Révolution (Chapitre 31)
Petite Histoire de France
Petite Histoire de France destinée à inculquer aux plus jeunes l’amour de notre civilisation et à graver en leur mémoire héros et événements majeurs
La Révolution
(Chapitre 31)
(Extrait de « Petite Histoire de France » (par Jacques Bainville),
nouvelle édition 2018 de l’ouvrage paru en 1928)
Publié / Mis à jour le mardi 17 avril 2018, par LA RÉDACTION
 

Tout alla d’abord très bien. On était dans l’enthousiasme. On croyait que la France allait être plus heureuse qu’elle n’avait jamais été, et personne n’en voulait à Louis XVI. Mais bientôt le bruit courut que le roi, poussé par la reine Marie-Antoinette, voulait renvoyer les États généraux. Marie-Antoinette était une princesse d’Autriche, ce qui la rendait suspecte à beaucoup de gens pour qui l’Autriche était toujours l’ennemie, et on l’appelait même l’Autrichienne.

Prise de la Bastille. Illustration extraite de Jouons à l'Histoire. La France mise en scène avec les joujoux de deux petits Français de Job et Georges Montorgueil, paru en 1908
Prise de la Bastille. Illustration extraite de Jouons à l’Histoire.
La France mise en scène avec les joujoux de deux petits Français
de Job
et Georges Montorgueil, paru en 1908

Il y avait aux États généraux trois sortes de députés, qu’on appelait les trois ordres. Les uns étaient des prêtres, les autres étaient des nobles, d’autres enfin étaient des bourgeois. Ceux-là, qui formaient le troisième ordre ou tiers État, décidèrent, quoi qu’il arrivât, de ne pas se séparer. Ce fut le Serment du jeu de Paume. Et quelques jours plus tard, Mirabeau, homme d’une grande éloquence, répondait au marquis de Dreux-Brézé, grand maître des cérémonies du roi : « Allez dire à votre maître que nous sommes ici par la volonté du peuple et que nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes ! »

Mais Louis XVI n’aimait pas à se servir des baïonnettes et il laissa les États généraux devenir une assemblée qui donnerait un gouvernement à la France et qui se mit à voter des lois et des réformes. Alors beaucoup d’agitation commença à se répandre dans Paris, et il y eut une grande indignation quand on apprit que le roi voulait renvoyer Necker, un ministre qui...

Lire un extrait du chapitre 30 | Lire un extrait du chapitre 32

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DU TEXTE DANS L’ÉDITION 2018
de l’ouvrage paru en 1928 de Jacques Bainville, entièrement
recomposé
et enrichi de 60 lithographies et dessins en couleur
Petite Histoire de France, par Jacques Bainville
Éditions La France pittoresque. 82 pages. Format 21,5 x 28 cm
Prix : 19,90 euros. ISBN : 978-2-367220253. Paru en avril 2018
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !