Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 20 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

La Régence (Petite Histoire de France, par Jacques Bainville)

Vous êtes ici : Accueil > Petite Histoire de France > La Régence (Chapitre 28)
Petite Histoire de France
Petite Histoire de France destinée à inculquer aux plus jeunes l’amour de notre civilisation et à graver en leur mémoire héros et événements majeurs
La Régence
(Chapitre 28)
(Extrait de « Petite Histoire de France » (par Jacques Bainville),
nouvelle édition 2018 de l’ouvrage paru en 1928)
Publié / Mis à jour le lundi 16 avril 2018, par LA RÉDACTION
 

Le duc d’Orléans gouverna, en attendant que le jeune roi fût majeur. Et le Régent s’appliqua surtout à conserver la paix. C’est pourquoi, l’Angleterre ayant été notre principale ennemie, il s’allia avec elle, ce qu’on reprocha beaucoup à son ministre Dubois. D’ailleurs, il ne se serait rien passé de particulier sous la Régence sans un étrange personnage, l’Écossais Law (dont le nom doit se prononcer Lo), et qui a tellement frappé les Français de ce temps-là, que son souvenir n’est pas encore oublié.

La rue Quincampoix en mars 1720, après la panique déclenchée par les ennemis de Law qui réalisèrent brusquement leurs actions et leurs billets. Gravure (colorisée) d'Antoine Humblot
La rue Quincampoix en mars 1720, après la panique déclenchée
par les ennemis de Law qui réalisèrent brusquement leurs actions
et leurs billets. Gravure (colorisée) d’Antoine Humblot

Comme il est facile de le comprendre, les guerres que Louis XIV avait soutenues avaient coûté fort cher. L’État était très pauvre. Un moment la détresse avait été telle, même à la cour, que le grand roi avait donné l’exemple de faire fondre ses plats et ses couverts d’argent. Lorsque le Régent arriva, les finances étaient encore très mal en point, exactement comme après la guerre de 1914. On ne savait plus à quel saint se vouer pour trouver des ressources, lorsqu’un banquier d’Écosse se présenta.

Il possédait, disait-il, un secret merveilleux. Au lieu de frapper des monnaies d’or et d’argent, il suffisait d’imprimer des billets de banque. Et il se vantait d’enrichir la France comme par une recette magique avec ce papier sur lequel des chiffres seraient inscrits.

Tout le monde voulut avoir de ce papier merveilleux. Et, en effet, ceux qui en avaient devinrent riches. Des fortunes énormes s’élevaient en quelques jours. On jouait fiévreusement à...

Lire un extrait du chapitre 27 | Lire un extrait du chapitre 29

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DU TEXTE DANS L’ÉDITION 2018
de l’ouvrage paru en 1928 de Jacques Bainville, entièrement
recomposé
et enrichi de 60 lithographies et dessins en couleur
Petite Histoire de France, par Jacques Bainville
Éditions La France pittoresque. 82 pages. Format 21,5 x 28 cm
Prix : 19,90 euros. ISBN : 978-2-367220253. Paru en avril 2018
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !