Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 13 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

Construction d'un village médiéval avec les techniques du Moyen Age à Lassigny (Oise)

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Construction d'un village médiéval (...)
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Construction d’un village médiéval
avec les techniques du Moyen Age
à Lassigny (Oise)
Publié / Mis à jour le samedi 7 octobre 2017, par LA RÉDACTION
 
 
 
L’association Sauvegarde du patrimoine construit a lancé il y a plusieurs années ce projet historique. La tour Roland, le principal élément, commence à sortir de terre.

Le temps semble s’être arrêté à Lassigny. Une grange haute de 6 m domine le village, non loin d’un pilori et d’une croix en bois. Des animaux vivent en liberté au milieu de bâtiments construits à partir de terre et de seigle. C’est ici que l’association Sauvegarde du patrimoine mène un projet ambitieux, lancé en 2011. Celui de bâtir un village médiéval sur les fondations d’un site classé historique. Mais pas seulement. Tout est réalisé dans la plus pure tradition du Moyen Age, avec les outils et techniques de l’époque.

Dans ce témoin en devenir de l’histoire de France, un édifice défensif commence tout juste à sortir de terre, sur une motte castrale. Il s’agit d’une réplique de la tour Roland, une tour de guet du XIIe siècle qui culmine à 12 m. La construction du premier des trois niveaux vient de s’achever. « Il s’agit d’un cellier de 5 m par 5 m, à l’intérieur duquel est installée une prison, précise Bruno De Saedeleer, le porteur du projet. L’édifice a nécessité la pose de 800 pierres. Le deuxième niveau était utilisé par les hommes en arme et le dernier étage devait être le logis du Seigneur. »

Le site de construction du village médiéval, à Lassigny, en 2016
Le site de construction du village médiéval, à Lassigny, en 2016.
© Crédit photo : Bruno De Saedeleer (https://www.flickr.com/photos/101174332@N03/)

Les outils fabriqués avec des matériaux locaux
Les ouvriers d’un autre temps travaillent avec des outils fabriqués par le forgeron avec des matériaux locaux ou doivent les dénicher dans des brocantes. Ce qui, pour Bruno De Saedeleer, « nécessite beaucoup de recherches en amont. »

Cette réalisation est le projet phare de l’association. Mais Bruno De Saedeleer déborde d’ambitions. Il souhaite en effet réaliser un puits, une chapelle et, si les financements le permettent, une palissade en bois tout autour du village. Ce passionné d’histoire envisage également de développer des spectacles à partir de l’année prochaine et de trouver de nouveaux partenaires. Car ce chantier est avant tout pédagogique. Plus de 2 000 écoliers visitent chaque année la basse-cour du Moyen Age installée dans la commune de 1 400 habitants.

Bruno De Saedeleer sur le site de construction de la tour Roland, en août 2017
Bruno De Saedeleer sur le site de construction de la tour Roland, en août 2017.
© Crédit photo : Le Parisien

Reproduire la vie d’autrefois
« On essaie de reproduire la vie comme elle était avant. On aborde l’histoire d’une autre façon. C’est plus vivant, se félicite Bruno De Saedeler, qui n’hésite pas à se mettre en scène. Les bénévoles accueillent les enfants en tenue médiévale et moi j’arrive sur mon cheval. » Le président de l’association se réjouit de pouvoir ainsi mettre un terme aux idées préconçues. « Les enfants pensent, par exemple, que les Vikings avaient des cornes sur leur casque, ce qui est faux [ces casques étaient uniquement utilisés lors de cérémonies, car trop lourds, NDLR]. Tout comme le fait que l’on ne jetait pas des tomates sur la tête des condamnés attachés au pilori. »

Le projet a été planifié sur dix ans. Car malgré la bonne volonté des bénévoles, chaque réalisation prend du temps. Chacun des édifices doit obtenir une autorisation de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac). En moyenne, un bâtiment ne sort de terre qu’au bout d’un an.

En savoir plus :
Site internet de la Tour Roland : http://www.tour-roland.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/tourroland/

Cindy Belhomme
Le Parisien

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !