Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 16 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Ore rotundo. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Ore rotundo
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Ore rotundo
Publié / Mis à jour le jeudi 23 juin 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
La bouche bien ouverte (HORACE, Art poétique, vers 323)
Gralis ingenium,
Gralis dedit ore rotundo Musa loqui.

(La muse a donné aux Grecs le génie, la parole retentissante). Littérairement : La muse a donné aux Grecs de parler en arrondissant la bouche.

En écrivant ces vers, le poète ne pensait pas seulement à la plénitude de la période oratoire des Grecs et à la sonorité de leur débit, mais surtout à l’éloquence de leurs orateurs et de leurs poètes. Plutarque a dit : des mots ronds et faits au tour. Aristophane, en parlant d’Euripide, dit : Ego rotunditate ejus oris fruor, je jouis des beautés et des grâces de son langage. Cette beauté et ces grâces de langage étaient surtout le partage des Athéniens ; aussi l’accent étranger du Lesbien Théophraste étonnait-il la marchande d’herbes d’Athènes.

« Les Grecs, quibus dedit ore rotunda musa loqui, nés sous un ciel plus heureux, et favorisés, par la nature, d’organes plus délicats que les autres nations, formèrent une langue dont toutes les syllabes pouvaient, par leur longueur et leur brièveté, exprimer les sentiments lents ou impétueux de l’âme. » (VOLTAIRE)

« Le français est la forme la plus parfaite qu’ait revêtue le verbe humain. Une articulation nette, ferme, posée, débarrassée des aspirations, des sons gutturaux, des sifflements, de tous ces jeux de larynx dont se compose le choeur de l’animalité bêlante, mugissante, grognante, souffrante, hurlante, miaulante, et croassante ; une prononciation enfin, comme les Anciens la rêvaient, pour les dieux, qui parlaient sans grimace, ore rotundo : voilà ce qui distingue notre langue parlée. » (PROUDHON)

« C’est un chef-d’œuvre que ce discours, un chef-d’œuvre de moquerie exquise et cruelle. Chaque mot cache un dard, chaque révérence déguise une malice ; il n’est pas une phrase qui ne soit à double tranchant. L’encensoir manié comme une fronde, y frappe la victime à coups redoublés ; le plaisant est que l’évêque ne vit que l’encens et l’avala ore rotundo. » (Paul DE SAINT-VICTOR)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !