Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 16 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Ad majorem Dei gloriam. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Ad majorem Dei gloriam
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Ad majorem Dei gloriam
Publié / Mis à jour le jeudi 14 avril 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Pour la plus grande gloire de Dieu

Devise de la Compagnie de Jésus, dont les initiales A. M. D. G. servent d’épigraphe à la plupart des livres émanés de cette Compagnie.

Au temps où florissaient à Montrouge et à Saint-Acheul les maisons d’éducation de la compagnie de Jésus, la célèbre devise jouait un rôle important dans la discipline. Le révérend père fouetteur (ceux qui ont été placés sous sa main pourraient l’attester) avait fait graver les quatre initiales sur le manche du terrible martinet. La gent écolière était fouettée ad majorem Dei gloriam, gloire dont elle se serait sans doute fort bien passée.

En 1791, le journal l’Apocalypse, fondé pour la défense du trône et de l’autel, prit pour épigraphe : Ad majorem regis gloriam (Pour la plus grande gloire du roi).

« Oui, que du fond de ses ateliers, de ses fabriques, de ses ports, de ses arsenaux, l’industrie, par toutes les âmes qu’elle tient sous sa domination, dise de sa grande voix : Ad majorem Dei gloriam ! et le monde va marcher de progrès en progrès vers le terme suprême de sa destinée. Cette parole, c’est la formule du progrès matériel, c’est la formule du progrès moral, c’est la formule de tous les progrès à la plus grande gloire de Dieu : Ad majorem Dei gloriam ! » (Le Père Félix, Conférences, 1856)

« Les agents du clergé sont d’autant plus infatigables qu’aucune affection humaine n’occupe leur âme, et que dans la solitude que leur fait la religion, ils trouvent une sorte de volupté misanthropique à procurer de toutes leurs forces la défaite de la société, ad majorem Dei gloriam ! » (PROUDHON)

« Pourquoi ces révolutions, avec leurs déviations et leurs retours, leurs catastrophes et leurs crimes ? Pourquoi ces crises terribles qui semblent annoncer aux sociétés leur dernière heure ; ces tremblements parmi les peuples, ces grandes désolations de l’histoire ? Écoutez Bossuet, écoutez tous ceux que la foi humilie sous son joug salutaire ; ils vous répondront que les vues de la Providence sont inaccessibles à la prudence de l’homme, et que tout arrive pour la plus grande gloire de Dieu : Ad majorem Dei gloriam. » (PROUDHON)

« Objection — L’esprit ne se détermine jamais sans motifs ; donc, s’il dépend de motifs, il n’est pas libre. Réponse — Pure équivoque. De tous les motifs auxquels paraît obéir l’esprit, il n’y en a jamais qu’un qui vaille, et ce motif unique est toujours pris dans la liberté ; c’est la glorification du moi, ad majorem mei gloriam (A ma plus grande gloire). » PROUDHON

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !