Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

La distillerie Balthazar produit l’unique whisky auvergnat

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Gastronomie > Distillerie (La) Balthazar produit (...)
Patrimoine : Gastronomie
Richesses du patrimoine de France : spécialités gastronomiques de terroir. Producteurs de spécialités de la gastronomie française
Distillerie (La) Balthazar produit
l’unique whisky auvergnat
(Source : Le Progrès)
Publié / Mis à jour le vendredi 16 mars 2018, par LA RÉDACTION
 
 
 
Dans un village de 600 âmes planté au centre de la France, les céréales du Bourbonnais et les chênes de la forêt de Tronçais donnent son identité à cet alcool produit en petite quantité

L’histoire de la distillerie Balthazar débute en 1984 lors des rencontres théâtrales d’Hérisson, petite ville du nord de l’Allier. Après un spectacle qui raconte le massacre d’un peuple indien qui avait bu de l’alcool, l’acteur et metteur en scène, Olivier Perrier, a l’idée de servir désormais un verre d’eau de vie à la fin des représentations. Il bricole un alambic de fortune et se lance dans une recherche sur la sélection des céréales et le vieillissement afin de fabriquer du whisky.

3 500 bouteilles par an
Dix-sept ans plus tard, il est au point, crée la distillerie Balthazar et vend les premières bouteilles d’un alcool baptisé Hedgehog (hérisson en anglais). Aujourd’hui, la distillerie produit 3 500 bouteilles par an d’un whisky dont la spécificité est d’associer trois sortes de céréales : un maïs bio, un malt d’orge et du seigle. « La fermentation est réalisée sans filtration de la matière, c’est-à-dire que la céréale est toujours présente pendant la fermentation et la distillation, une double chauffe, qui permet d’obtenir quatre catégories d’alcool, dont une mérite le vieillissement », précise David Faverot, qui a repris l’entreprise.

L'oignon de l'alambic est en cuivre martelé à la main dans les ateliers de Monsieur Holstein en Allemagne
L’oignon de l’alambic est en cuivre martelé à la main
dans les ateliers de Monsieur Holstein en Allemagne

Le whisky est vieilli d’abord en fûts neufs de chêne de la forêt de Tronçais, puis arrondi pendant trois ans dans d’anciens fûts de Cognac qui apportent une note d’agrume au milieu d’arômes céréaliers, de pain grillé et de brioche. « La forêt de Tronçais nous donne une légitimité au niveau des fûts et du vieillissement. Ensuite, on a en Auvergne une qualité intéressante de céréales. » La principale originalité provient du type d’alambic utilisé, un Holstein à bain-marie, couplé à un refroidissement de type charentais avec un col-de-cygne descendant. « C’est unique au monde : ça se retrouve dans le verre puisque ça donne un whisky plutôt gras et épais », assure le producteur.

La distillerie Balthazar commercialise chez les cavistes et épiceries fines d’Auvergne, du Centre et de la Corrèze. Elle exporte quelques litres à New York et à Shanghai. Comptez 45 euros la bouteille.

Site Internet : http://www.whisky-hedgehog.fr

Christophe Teyssier
Le Progrès

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !