Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 23 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Aubusson : la nouvelle verdure de la cité de la tapisserie

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Aubusson : la nouvelle « verdure » (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
Aubusson : la nouvelle « verdure »
de la cité de la tapisserie
(Source : France 3 Limousin)
Publié / Mis à jour le jeudi 20 août 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
C’est une œuvre remarquable que vient d’acquérir la cité internationale de la tapisserie d’Aubusson (Creuse). La « Verdure aux armes du comte de Brühl » a en effet rejoint en 2015 les collections du musée creusois. Un achat effectué notamment grâce à une souscription populaire.

« Verdure aux armes du comte de Brühl », tel est le nom de la nouvelle acquisition de la cité internationale de la tapisserie à Aubusson. Une œuvre monumentale du XVIIIe dont l’achat a été rendu possible notamment grâce à une souscription populaire.

Cette tapisserie appartenait à une galerie de Brême en Allemagne. Elle avait été prêtée à Aubusson en 2013 à l’occasion d’une exposition et depuis, la cité de la tapisserie ne souhaitait qu’une seule chose : l’accrocher à ses murs. Pas par prétention ni par caprice, mais bien pour l’intérêt historique de l’œuvre.

La Verdure aux armes du comte de Brühl
La « Verdure aux armes du comte de Brühl »
© France 3 Limousin

Une pièce exceptionnelle
La « Verdure aux armes du comte de Brühl » est paraît-il l’une des plus belles productions d’Aubusson du XVIIIe siècle. Ce qui en fait une pièce exceptionnelle, ce sont la finesse dans sa réalisation et son état de conservation. Le comte de Brühl, qui donne son nom à la tapisserie, était le Premier Ministre du roi de Pologne Auguste III mais il était surtout un fervent collectionneur. Son blason figure en haut et au centre de la « Verdure », ce qui donne une plus-value historique à la tapisserie.

La générosité pour un morceau d’Histoire
L’œuvre est donc rare, et ce qui est rare... est cher. 188 000 euros, c’était le prix à payer : la Région Limousin et le Département de la Creuse ont apporté leur soutien, mais c’est aussi grâce à une souscription populaire que l’opération a pu aboutir. Un appel aux dons a été lancé par la Fondation du Patrimoine, ce qui a permis de rassembler 15 407 euros, la Fondation elle-même a doublé cette somme.

Nul doute que cette « Verdure aux armes du comte de Brühl » sera l’une des pièces maîtresses lors de l’inauguration du nouveau musée de la tapisserie début 2016.

Hélène Abalo
France 3 Limousin

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !