Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 23 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Château de Versailles : le très secret musée des carrosses

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine en vidéos > Château de Versailles : le très (...)
Patrimoine en vidéos
Le patrimoine de France en vidéos : tourisme, gastronomie, agriculture, environnement, monuments, villes, villages, etc.
Château de Versailles : le très
secret musée des carrosses
(Source : Le Point)
Publié / Mis à jour le samedi 1er août 2015, par LA RÉDACTION
 
 
 
Fermé au public, il abrite notamment six superbes traîneaux utilisés sous Louis XV pour glisser dans les allées verglacées de Versailles

Installé dans la Grande Écurie, le musée des carrosses est fermé à la visite depuis plusieurs années, mais la conservatrice Hélène Delalex a accepté de nous le faire visiter. Elle nous annonce qu’il devrait rouvrir à l’automne, totalement restauré.

Créé en 1851 par le roi Louis-Philippe, le musée des carrosses possède également la plus belle collection au monde de traîneaux de cour. Sous Louis XIV et Louis XV, les nobles se promenaient, et organisaient des courses, dans les allées enneigées du jardin de Versailles et sur les canaux gelés. La France connaissait alors des hivers bien plus rigoureux qu’aujourd’hui. Les traîneaux étaient tirés par des chevaux ferrés de crampons. Les gentilshommes s’asseyaient à l’arrière, tenant les rênes, tandis que leurs dames prenaient place à l’avant.

Service des menus plaisirs
Les six traîneaux royaux exposés ont été fabriqués vers 1740 par le Service des menus plaisirs dans l’esprit des décors de théâtre. Voilà l’incroyable traîneau-léopard garni de velours de soie jaune. Probablement un léopard de la ménagerie de Versailles qui a servi de modèle. Le traîneau aux roseaux, en forme de coquille fabriquée en « papier mâché », fut également utilisé par Napoléon Ier. Lors de sa restauration, on a découvert la présence d’au moins quinze couches de peinture, dorure, glacis et vernis. Le traîneau aux jeux chinois est constitué d’une caisse en bois à deux places, en forme de gondole. Le cocher enfilait ses pieds dans des chaussons de cuir de Russie. Le traîneau à la sirène doit son nom à une sirène sculptée à la proue d’une caisse de bois en forme de conque.

Intéressons-nous maintenant aux carrosses. Hélène Delalex est d’une merveilleuse érudition, n’ayant d’égale que la perfection de ses traits. Elle attire notre attention sur trois berlines ayant servi au mariage de Napoléon avec Marie-Louise d’Autriche, puis sur le carrosse du sacre de Charles X et sur le char funèbre de Louis XVIII. Mais la voiture la plus émouvante est aussi la plus petite. C’est le carrosse miniature, auquel on attelait un chien, du dauphin Louis de France, fils aîné de Louis XVI. Le malheureux enfant mourut de tuberculose, à l’âge de sept ans, un mois et dix jours avant la prise de la Bastille.

Frédéric Lewino et Rand A. Khalek
Le Point

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !