Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 22 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)

La santé au Moyen Age. Exposition à la Tour Jean sans Peur, Paris - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Expos, Fêtes > La santé au Moyen Age : exposition à (...)

Patrimoine : Expos, Fêtes

Richesses du patrimoine de France : manifestations historiques, patrimoniales, gastronomiques. Expositions et fêtes : Histoire, patrimoine et gastronomie


La santé au Moyen Age :
exposition à la Tour Jean sans Peur
(Source : Tour « Jean sans Peur »)
Publié / Mis à jour le samedi 3 janvier 2015, par LA RÉDACTION

 
 
 
Comment conçoit-on le corps au Moyen Âge ? Sur quelles théories reposent les pratiques médicales ? Comment et avec quoi fabrique-t-on les médicaments ? Comment se déroule un rendez-vous chez le médecin ? Comment pratique-t-on l’anesthésie ? Du cabinet médical à l’hôpital, le médecin du Moyen Âge a laissé une trace durable.

À travers six grands thèmes (les principes de santé, les pratiques médicales, la santé publique, les maladies, l’arsenal des médecins et la chirurgie), près de cent documents, des images étonnantes et des recettes, cette exposition invite le visiteur à s’identifier au médecin ou au patient à la fin du Moyen Âge en Occident. Elle rend également compte de certains liens existant entre les pratiques médicales de la fin du Moyen Âge et les pratiques actuelles.

Les principes de santé
Chez l’homme médiéval, la bonne santé est définie par l’équilibre entre quatre qualités (chaud, froid, sec et humide). Leurs combinaisons donnent naissance aux humeurs (sang, flegme, bile et mélancolie). Ainsi, le sang est chaud et humide. Les maladies proviennent donc logiquement du déséquilibre des humeurs engendré par de multiples contextes comme le milieu de vie, les saisons, les différents âges, etc.

Les pratiques médicales
Par ailleurs, le médecin s’appuie sur le principe des « signatures » : la partie malade est soignée par la plante, la pierre ou l’animal possédant une forme ou une couleur comparable. La religion est toujours présente. Les patients se soignent en se signant et le personnel soignant est invité à recevoir le malade comme s’il était le Christ en personne. Les médecins, par les dissections, connaissent les fonctions des organes, le nombre d’os du squelette, le rôle des nerfs dans la diffusion des cinq sens, ainsi que le nombre de veines et artères.

La santé publique
Avec la naissance de l’Université, médecine (soin des maux internes) et chirurgie (traitement des abcès et des plaies) se séparent, entraînant une rivalité entre les deux métiers. Les médecins contrôlent également annuellement les produits des apothicaires. Dans les grandes villes, les malades peuvent se rendre dans les hôtels-Dieu (100 à 600 lits). Ailleurs, ils ont accès aux hôpitaux (20 à 80 lits) ou aux maisons-Dieu (4 à 20 lits).

Opération d'un aposthume, sous la conduite d'un médecin
Opération d’un aposthume, sous la conduite d’un médecin

Les maladies
Tout accident et toute souffrance sont des maladies. Ainsi est-on malade d’une chute ou d’un accouchement, voire de vieillesse. Le Moyen Âge a ses maladies caractéristiques comme la lèpre, la peste, le mal des Ardents (dû à l’ingestion de l’ergot de seigle), la variole, l’hydropisie, ou bien la goutte. Le manque d’hygiène dans les habitats pauvres favorise aussi la gale et la teigne.

La consultation
Chez le médecin, la consultation débute par un entretien au cours duquel le patient décline son identité, sa profession, son âge... Le médecin peut examiner les urines, le sang, les selles voire les crachats. Il dispose de tout un arsenal pour soigner sur place : pansements, clystères pour effectuer des lavements, suppositoires végétaux, collyres, sangsues.

La chirurgie
Si la médecine est contrôlée par les clercs, la chirurgie est assumée par des laïcs (chirurgiens, barbiers, forgerons...). La douleur est prise en compte dès les Xe et XIe siècles, sous l’influence de la médecine arabe, mais son traitement coûte cher. Ainsi le malade fortuné est-il endormi à l’aide d’une éponge gorgée d’anesthésiques à base d’opium, de mandragore voire de ciguë. Les risques de tels opérations obligent le patricien à faire signer un contrat au patient afin d’éviter tout conflit. Malgré tout, priorité est donnée au soutien et à l’accompagnement du patient compensant le caractère inéluctable de la souffrance et de la mort.

Renseignements pratiques :
Jours et Horaires d’ouverture : 13h30 - 18h
Vacances de Noël : 26, 27 et 28 déc. - 2, 3 et 4 janvier
Puis du 7 janvier au 5 avril 2015, du mercredi au dimanche

Accès : 20 rue Étienne Marcel, 75002 Paris
Métro : ligne 4, station Étienne Marcel
Bus : ligne 29, arrêt Turbigo / Étienne Marcel
RER : lignes A, B, D, station les Halles
Parkings : Les Halles-Nord et Saint-Eustache

En savoir plus : www.tourjeansanspeur.com

Tour Jean sans Peur

Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Absinthe (L') : entre boisson « Ordinaire » et poison vert
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 C'est la mouche du coche
 
 Être tiré à quatre épingles
 
MANIFESTATIONS
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Le Verre, un Moyen Âge inventif
 
 Richard Cœur de Lion est célébré à l'Abbaye de Fontevraud
 
 Giverny : Henri Manguin ou la volupté de la couleur d'un peintre méconnu
 
 Trésor de tapisseries exposées au Château d'Angers
 
 
Et puis aussi...
 
 Baccarat rend hommage à ses maîtres-verriers Meilleurs Ouvriers de France
 
 Exposition La France en relief au Grand Palais (Paris) du 18 janvier au 7 février 2012
 
 Balazuc : le Muséum de l'Ardèche a ouvert ses portes
 
 L'Opéra Comique met en vente ses costumes pour ses 300 ans
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 138 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services