Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 4 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Livre histoire BARBENTANE. Histoire pittoresque de la ville et de ses environs par Sébastien Fontaine

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Bouches-du-Rhône (Provence-Alpes-Côte-d’A > BARBENTANE. Histoire pittoresque de (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages des Bouches-du-Rhône (Provence-Alpes-Côte-d’Azur)
BARBENTANE. Histoire pittoresque
de la ville et de ses environs
(par Sébastien Fontaine)
Publié / Mis à jour le dimanche 23 mars 2014, par LA RÉDACTION
 

Après les invasions barbares au cours desquelles les Bellintos s’étaient retirés sur l’île Barban, les habitants revinrent établir leurs demeures sur les hauteurs de Barbentane. Á la fin du Xe siècle, alors que le territoire, tout comme Avignon, appartenait au royaume d’Arles et de Bourgogne, Rostaing fit bâtir un magnifique château dont il ne reste plus qu’une forte muraille, tandis que les habitants exploitaient les pierres de taille. Passée sous l’autorité de l’archevêque d’Avignon, la cité posséda des coseigneurs qui lui étaient subordonnés mais dont les droits respectifs firent l’objet de multiples démêlés jusqu’en 1556.

Barbentane étant devenu un lieu de halte pour les pèlerins qui se rendaient de Bordeaux au Saint-Sépulcre, les templiers chargés de veiller à la sûreté des routes s’établirent dans une demeure, sur les ruines de laquelle fut ensuite édifié le presbytère et où siégea une commanderie de l’ordre de Saint-Jean, érigée grâce à un acte héroïque du sire Henry-Joseph de Robin, en Palestine. La tour bâtie par Anglic Grimoard en 1365, alliée à la beauté du site et aux agréments du pays, permit à Barbentane de devenir une villégiature de prédilection pour les princes de l’Église ; Richelieu et le duc de Condé en furent d’illustres visiteurs. L’ancien château maintes fois restauré, dont il ne reste pratiquement plus rien, était un édifice d’une rare beauté, doté de superbes portiques, d’une jolie chapelle et d’immenses bâtisses d’un aspect imposant.

Les Français ayant chassé d’Avignon le dernier de ses papes, l’évêque prêta à Louis II, roi de Sicile, serment de fidélité pour les droits qu’il avait au château de Barbentane, en 1399. En 1596, le sire de Crozes, qui s’était rendu maître du château auparavant gouverné par le fier d’Épernon, lieutenant d’Henri IV, dut affronter...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !