Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 29 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Livre histoire Les Baux en Provence. Notice historique sur la ville par Jules Canonge

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Bouches-du-Rhône (Provence-Alpes-Côte-d’A > BAUX EN PROVENCE (LES) Notice (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages des Bouches-du-Rhône (Provence-Alpes-Côte-d’Azur)
BAUX EN PROVENCE (LES)
Notice historique sur la ville
(par Jules Canonge)
Publié / Mis à jour le lundi 21 mai 2018, par LA RÉDACTION
 

À la fin du Xe siècle, Pons le Jeune, seigneur des Baux, tenait un rang distingué parmi les puissants de Provence qui avaient profité de l’apathie de Raoul, roi d’Arles, pour s’émanciper et fortifier leurs domaines. La puissance de sa dynastie s’agrandit ensuite par son alliance avec des maisons souveraines.

Lorsque la Provence se couvrit de troupes armées au XIIe siècle, tout ce que ces contrées méridionales comptaient d’illustres familles se rangea sous la bannière de Barcelone ou sous la comète à seize rayons d’argent en champ de gueule, blason de la maison princière des Baux. Cette guerre augmenta l’importance des Baux. Les populations environnantes se groupèrent autour du château, pour se protéger mais aussi pour partager ses privilèges. Il en résulta une grande bourgade qui prit bientôt le titre de ville et s’entoura de remparts. Les princes de Baux devinrent alors une puissance formidable. Ils étaient maîtres de soixante-dix-neuf villes, bourgs ou châteaux qui furent appelés les Places baussenques et qui étaient libres de tout péage ou impôt. Leur nombre aurait pu être augmenté si, dit-on, la famille n’avait pas attribué à la combinaison des chiffres 7 et 9 une influence magique.

Les souvenirs de guerre ne sont cependant pas les seuls qui s’éveillent au nom des Baux. Les troubadours venus d’Espagne et d’outre-mer étaient accueillis et fêtés à leur cour ; ils s’en retournaient comblés de présents et magnifiquement vêtus. Certains connurent un destin particulier. Fouquet, surnommé de Marseille, poète provençal, se rendit agréable à Bérald, prince des Baux et s’éprit de son épouse, Adélasie, pour laquelle il chanta de fort belles choses sans toutefois se déclarer.

À la mort de la belle et de tous les princes qui l’avaient protégé, il se fit moine de l’ordre de Cîteaux et devint archevêque de Toulouse. Un autre poète, Guilhem de Cabestan, s’éprit de Bérangère des Baux à qui il inspira une passion si vive qu’elle lui administra un philtre d’amour qui le fit tomber en convulsion. Le troubadour, guéri de son amour, adressa ses hommages à Tricline Carbonnelle, dame de Roussillon. Le mari, brutal et jaloux...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !