Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 6 avril DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

14 mai 1588 : le duc de Guise lève l'étendard de la révolte contre Henri III

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Mai > 14 mai > 14 mai 1588 : le duc de Guise lève (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 14 mai. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
14 mai 1588 : le duc de Guise
lève l’étendard de la révolte contre Henri III
Publié / Mis à jour le lundi 13 mai 2013, par LA RÉDACTION
 

Après que la journée des Barricades eut obligé Henri III de quitter Paris, le duc de Guise étant resté seul maître de la capitale, s’empara de l’Arsenal, de la Bastille et de Vincennes ; il renouvela tous les officiers municipaux, ainsi que la plupart des membres du parlement. Il plaça des corps-de-gardes à toutes les portes de la ville, avec défense de sortir sans un passe-port du prévôt des marchands, qui lui était entièrement dévoué.

Il alla voir ensuite Achille de Harlay, premier président. « Il le trouva (dit un ancien auteur) qui se promenait dans son jardin, lequel s’étonna si peu de sa venue, qu’il ne daigna pas seulement tourner la tête, ni discontinuer sa promenade commencée : laquelle achevée qu’elle fût, et étant au bout de son allée, il retourna, et en retournant il vit le duc de Guise qui venait à lui ; alors ce grave magistrat haussant la voix, lui dit : C’est grand’ pitié quand le valet chasse le maître. Au reste, mon âme est à Dieu, mon cœur est à mon roi, et mon corps est entre les mains des méchants. »

Le duc de Guise s’acheminait à grands pas vers la royauté ; mais, comme dit Montaigne : « les prétendants à la couronne trouvent tous les échelons, jusqu’au marchepied du trône, et petits et aisés, mais le dernier ne se peut franchir pour la hauteur. » Le roi ayant assemblé les Etats de Blois pour remédier aux troubles, et le duc de Guise étant venu dominer encore dans ces Etats, Henri III, qui n’était pas assez puissant pour le faire juger, crut ne pouvoir sauver sa couronne qu’en le faisant assassiner.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !