Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Qu’il y a loin d’un « gouvernement des meilleurs »... Éditorial du 9 juin 2003 paru dans le N° 4 de La France pittoresque (juillet/août/septembre 2003) - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éditorial > Qu’il y a loin d’un « gouvernement des (...)

Éditorial

Éditorial du magazine La France pittoresque, revue de la petite Histoire de France née en 2001. Tous les éditoriaux consultables en ligne.


Qu’il y a loin d’un
« gouvernement des meilleurs »...
(Éditorial du 9 juin 2003 paru dans le N° 7 de
La France pittoresque - juillet/août/septembre 2003)
Publié / Mis à jour le dimanche 4 décembre 2011, par LA RÉDACTION

 

Dans une France depuis trop longtemps livrée à l’idéologie soixante-huitarde déjà sanctionnée le 21 avril 2002, le pouvoir politique parviendra-t-il à imposer d’impérieuses réformes structurelles, nonobstant les grèves désormais préventives fomentées par quelques médiatiques imprécateurs syndicalistes ? A l’image d’une pulsion sécuritaire de façade, dont l’unique victoire est une répression routière outrancière à défaut d’une solution à la crise pénitentiaire et de la mise en place de centres fermés réellement hermétiques, les gouvernants, pour ne pas faillir à leur réputation d’excellents « communiquants », cèderont-ils à la tentation d’édulcorer voire d’ajourner de salvateurs projets de lois devant une poignée d’endurcis aspirant au renforcement de ses acquis et menaçant la pérennité de notre pays ?

N° 4 de La France pittoresque (juillet/août/septembre 2003)
N° 4 de La France pittoresque
(juillet/août/septembre 2003)

Détourné de son but initial, le droit de grève s’apparente aujourd’hui à une prise d’otage occultant toute démarche prospective et dont le véritable dessein se dévoile enfin : la paralysie d’une nation qui, bien que domestiquée par les suppôts d’une pensée unique ayant voix au chapitre dans nos medias, ressent en son for intérieur l’incoercible besoin de changements majeurs dans la gestion des tâches incombant à l’État. Mais les technocrates que d’aucuns espéraient voir enfin écartés du pouvoir, semblent avoir sciemment laissé le champ libre à quelques nouveaux venus issus de la société civile et naïvement animés par d’authentiques vœux de réformes, pour mieux les laminer et refermer sur eux la nasse politicienne. L’aiguillon d’un écrasant désaveu, programmé lors des prochaines échéances électorales en cas d’inertie, suffira-t-il à extraire de sa torpeur une classe dirigeante en mal de crédibilité depuis de longues années et prêtant une oreille complaisante à la complainte de lobbies syndicaux et associatifs subventionnés par la République en toute légitimité ?

Originellement inspiré des valeurs qu’une Révolution a eu l’orgueilleuse prétention de dresser à coups de guillotine, le régime actuel est loin d’être un parangon de morale, bafoué, impuissant, laissé aux mains de quelques charognards faisant assaut d’immoralité et bombance de prérogatives indues. D’une liberté inscrite dans la déclaration des droits de l’homme ne reste en effet qu’un pays dont la population est policée, socialement assistée, intellectuellement et culturellement oppressée ; du principe d’égalité devant la loi ne demeure qu’un système judiciaire gratifiant de sa suspecte clémence de notoires faquins ; de l’élan de fraternité se voulant le ferment d’un monde nouveau, ne subsiste qu’un combat corporatiste visant à la conservation de privilèges, démarche paradoxalement honnie une certaine nuit d’août 1789...

Qu’il y a loin d’un gouvernement des meilleurs composé d’hommes droits et pragmatiques rêvé par les philosophes de la Grèce antique, à notre système politique se maintenant cahin-caha en se drapant des oripeaux de la démocratie ! Mais que peuvent raisonnablement attendre les âmes éclairées, éprises de justice et de liberté, d’un électorat nourri de valeurs dévoyées promues par une « télé-réalité » portant au pinacle des rodomonts sans envergure ? Lorsqu’un grand nombre d’individus abusés constituant une majorité délèguent à quelques-uns le pouvoir de les représenter, l’émergence d’une force politique vertueuse ne relève-t-elle pas d’une scurrile gageure ? L’espoir est ténu d’assister au providentiel éveil des consciences, qui seul parviendrait à troubler la quiétude d’une coterie parlementaire rompue aux techniques de l’illusionnisme et celle d’une opposition inepte briguant, pleine de morgue, la place que le balancier démocratique lui offrira bientôt.

Ne dérogeant pas à la mission que nous lui avons assignée, La France pittoresque vous offre une nouvelle fois de déguster quelques morceaux choisis d’une goûteuse petite Histoire de France.

Valéry VIGAN
Directeur de la publication
La France pittoresque

 




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 A bon vin pas d'enseigne
 
 Chansons que tout cela
 
MANIFESTATIONS
 ArkéAube : voyage dans l'Aube d'avant notre ère
 
 Lille fête les 350 ans de son rattachement à la France
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 « L'État m'a tuée » ou la France en souffrance
 
 De nos sociétés dites « modernes »
 
 Un monde aux valeurs inversées
 
 « Petite Histoire » vs « Grande Histoire » dogmatique voire idéologique
 
 
Et puis aussi...
 
 Une centralisation étatique préfigurant la banqueroute
 
 Dette inique et cyclopéenne : fruit d'un abandon de souveraineté monétaire
 
 Démagogie et bien-pensance d'édiles aux abois
 
 « Panem et circenses », scandait Juvénal
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 41 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2018 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services