Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 12 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Boire en Gaule, par Fanette Laubenheimer

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine littéraire > Boire en Gaule
Patrimoine littéraire
Ouvrages et livres sur l’Histoire et le Patrimoine de France. Pour découvrir les richesses historiques, patrimoniales et touristiques
Boire en Gaule
(par Fanette Laubenheimer)
Publié / Mis à jour le samedi 6 mars 2021, par LA RÉDACTION
 
 
 
On y buvait du vin, bien sûr, produit localement avant d’être exporté à l’aide d’amphores et de tonneaux ; mais aussi de l’hydromel et de la bière, boisson nationale de nos ancêtres. Les hommes sachant depuis la Préhistoire que toute eau n’est pas bonne à boire, ils se sont sans doute mis en quête de boissons fermentées, assainies par l’alcool.

Que buvait-on en Gaule ? Du vin, bien sûr, et les Gaulois de l’âge du Fer ont souvent été qualifiés par les auteurs anciens de buveurs de vin invétérés, célèbres pour leur ivrognerie. Vin importé d’abord, localement produit ensuite, exporté enfin, les Gaulois devenant, sous l’Empire, d’excellents viticulteurs. Mais, de plus longue date, on y buvait d’abord de l’hydromel et plus encore de la bière, véritable boisson nationale de nos ancêtres.

Comment ces boissons alcoolisées se sont-elles développées en Gaule ? Quelles étaient les habitudes de consommation et les pratiques quotidiennes, mais aussi les rituels dans lesquels elles sont impliquées ? Qui buvait quoi, comment et pourquoi ?

Boire en Gaule, par Fanette Laubenheimer. Éditions du CNRS
Boire en Gaule, par Fanette Laubenheimer. Éditions du CNRS

Fanette Laubenheimer répond à ces questions en s’appuyant sur les textes antiques et sur de nombreux vestiges archéologiques, en Gaule et au-delà, ainsi que sur les résultats des analyses les plus novatrices destinées à identifier les traces des boissons contenues dans les vases.

Archéologue et directeur de recherche émérite au CNRS, elle a été responsable de l’équipe « Archéologie de la Gaule, structures économiques et sociales » et a dirigé le groupement de recherche « Les denrées en Gaule romaine, production, consommation, échanges ». Elle est à l’origine du musée Amphoralis de Sallèles d’Aude, édifié sur un atelier de potiers gallo-romains dont elle a dirigé les fouilles pendant plus de vingt ans.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Boire en Gaule, par Fanette Laubenheimer. Éditions du CNRS
300 pages. Format : 11 x 18 cm. 10 euros
ISBN : 978-2-271134356. Édition poche d’août 2020

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !