Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Livre Philippe le Bel, par Georges Minois

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Grande Histoire > Philippe le Bel
Librairie : Grande Histoire
Grande Histoire de France et des Français. Société, politique, événements et lieux. Librairie, boutique, achat de livres, ouvrages. Catalogue de titres
Philippe le Bel
(par Georges Minois)
Publié / Mis à jour le mercredi 27 décembre 2017, par LA RÉDACTION
 

Un roi méconnu dont l’œuvre considérable, souvent décriée, souvent caricaturée, a masqué l’homme. Philippe le Bel a été une énigme pour ses contemporains et l’est longtemps resté pour les historiens. Car l’homme est caché derrière l’oeuvre du règne, une oeuvre propre à enflammer les imaginations romantiques à la lueur crépusculaire du bûcher des templiers, des sinistres drames familiaux de ses trois fils, de la lutte sans merci contre un pape mégalomane, Boniface VIII.

Roi de fer pour les uns, édifiant de façon impitoyable un Etat bureaucratique moderne sur les ruines de la monarchie féodale ; roi de chair pour les autres, dissimulant derrière son masque de sphinx et son impassibilité de statue un esprit faible et indécis, dominé par ses légistes, Flote, Nogaret, Marigny : il reste en apparence indéchiffrable.

La réputation de Philippe le Bel a été ternie par la constante comparaison avec la figure idéalisée de son grand-père Saint Louis, dont le règne a fait figure d’âge d’or. C’est que vers 1300 commence un véritable âge de fer : c’est la fin du « beau Moyen Age » et l’entrée dans un siècle de catastrophes, avec les premières famines, les prémices de la guerre de Cent Ans, et bientôt les épidémies.

Pour gouverner le royaume de France dans une période aussi difficile en assurant la transition de la monarchie féodale à la monarchie nationale, il fallait plus qu’un saint rêvant de croisade : il fallait une personnalité lucide et réaliste. Georges Minois raconte son histoire et découvre son portrait avec la rigueur et le talent qu’on lui connaît.

Georges Minois, ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé et docteur en histoire, enseigne à Saint-Brieuc. Spécialiste de l’histoire culturelle, il a publié une vingtaine d’ouvrages traduits en quinze langues, dont, chez Perrin, Bossuet, Charles VII, un roi shakespearien et La Guerre de Cent Ans.

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !