Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Veni, vidi, vici. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Veni, vidi, vici
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Veni, vidi, vici
Publié / Mis à jour le jeudi 21 juillet 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu

César était maître du monde ; la victoire de Pharsale et la mort de Pompée lui assuraient le pouvoir sans partage. Un des fils de Mithridate, Pharnace, essaye de rallumer la guerre en Asie. Cémar marche contre lui, l’écrase en une seule bataille et annonce sa victoire par ces mots célèbres qui en peignent la promptitude et la facilité : Veni, vidi, vici.
Dans Bérénice, Racine fait dire à Antiochus : Titus, pour mon malheur, vint, vous vit et vous plut. Racine, dans une autre circonstance, fut plus heureusement inspiré par le veni, vidi, vici. Le roi d’Angleterre, Guillaume III, avait été battu à Senef, à Steinkerque et à Nerwinde, l’auteur de Bérénice fit à son adresse l’épigramme suivante :

Si César vint, vit et vainquit,
Guillaume vint et vit de même,
C’est un vrai César en petit :
Des trois choses que César fit,
Il ne manque que la troisième.

Lorsque Julien renvoya aux évêques le traité de Diodore de Tarse, en faveur du christianisme, avec ces trois mots : anegnôn, egnôn, categnôn : j’ai lu, j’ai compris, j’ai condamné ; il rappelait mal le veni, vidi, vici de César.

« Le philosophisme n’a plus de plaintes à faire : toutes les chances humaines sont en sa faveur ; on fait tout pour lui et tout contre sa rivale. S’il est vainqueur, il peut dire comme César : Veni, vidi, vici ; il peut battre des mains et s’asseoir fièrement sur une croix renversée. » (Joseph DE MAISTRE)

« Je l’ai vue, cette femme, et j’en suis encore tout ébloui, tant c’était là une beauté surnaturelle, beauté plutôt digne de Proserpine que de Junon ; je l’ai vue, un soir, pénétrer, les portes fermées, dans une réunion des hommes les plus respectables de la cité. Chacun l’accusait, les uns par leur parole, les autres par leur silence... Elle arrive, et d’un regard la victoire est à elle ! Non, Jules César n’a pas triomphé plus vite quand il a dit : Veni, vidi, vici ! » (Jules JANIN)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !