Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 21 avril DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Ithos et le pathos (L'). Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Ithos et le pathos (L')
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Ithos et le pathos (L’)
Publié / Mis à jour le jeudi 9 juin 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Les mœurs oratoires et le pathétique

L’orateur, comme le poète, doit mériter la confiance et la sympathie, joindre l’autorité de la vertu à celle du talent, enfin donner une bonne opinion de ses actions, de ses principes, de ses moeurs. De là les mœurs oratoires qui fournissent à l’orateur les mouvements affectueux, doux, insinuants, qui vont au cœur et y portent la confiance, et sont les auxiliaires puissants de ces autres mouvements impétueux qui renversent, qui entraînent, et qu’on appelle les passions ou le pathétique.
Les mœurs et les passions tenaient une grande place dans les préceptes des anciens rhéteurs, parce qu’elles dominaient partout dans l’éloquence ; et la réunion de ces deux qualités, la douceur et la véhémence, constitue la perfection de l’art oratoire. Aussi Molière, voulant mettre dans la bouche de Vadius un compliment très flatteur à l’adresse de Trissotin, ne trouva-t-il donc rien de mieux que : On voit régner chez vous l’ithos et le pathos !

Mais on abuse des meilleures choses, et, grâce aux Vadius et aux Trissotins, ces deux mots grecs sont devenus synonymes de galimatias, de style ampoulé, de langage prétentieux.

« Elle n’employait ni phrases de sermon, ni amplification de rhétorique. Non, elle avait son pathos à elle. A la plus ardente supplique, elle répondait par un regard mouillé de larmes, par un geste qui peignait une affreuse plénitude de sentiments. » (BALZAC)

« L’évêque de Noyon dépassa l’attente des railleurs ; son discours (Discours de réception à l’Académie française) débutait en ithos et finissait en pathos. Il y comparait la Sorbonne à la montagne de Sion, le cardinal Richelieu à Moïse et le chancelier Séguier au prophète Élie. » (Galerie de littérature)

« Alors M. Germanet entama une démonstration magistrale en trois points, qui avait la prétention malheureuse de vouloir ramener l’infidèle. Mêlant les raisons de sentiment aux arguments les plus positifs, le notaire parla des beaux yeux, de la forêt en litige et des hautes futaies de Mlle d’Albingen. L’ithos et le pathos s’amalgamèrent fort agréablement sous cette manipulation calme et audacieuse. » (L. ULBACH)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !