Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Concedo. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Concedo
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Concedo
Publié / Mis à jour le samedi 16 avril 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
J’accorde

Terme de logique : « La guerre est un mal nécessaire, concedo, mais on doit tout tenter pour l’éviter. » L’emploi de ce mot annonce une certaine affectation, une certaine pédanterie.

Molière le place dans la bouche de Thomas Diafoirus :

ANGÉLIQUE. — Donnez-vous patience ; si vous m’aimez, monsieur, vous devez vouloir tout ce que je veux.
TH. DIAFOIRUS. — Oui, mademoiselle, jusqu’aux intérêts de mon amour exclusivement.
ANGÉLIQUE. — Mais la plus grande marque d’amour est d’être soumis aux volontés de celle qu’on aime.
TH. DIAFOIRUS. — Distinguo (je distingue), mademoiselle : dans tout ce qui ne regarde pas sa possession, concedo ; mais dans ce qui la regarde, nego (je nie).

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !