Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 16 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Caput mortuum. Citation latine

Vous êtes ici : Accueil > Citations / locutions latines > Caput mortuum
Citations / locutions latines
Citations et locutions latines utilisées en français, traduites, commentées, expliquées ; phrases françaises d’auteurs célèbres utilisant l’expression.
Caput mortuum
Publié / Mis à jour le samedi 16 avril 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Tête morte

Expression dont se servaient les alchimistes pour désigner le résidu non liquide de leurs analyses. Le nom de caput mortuum venait de ce que, dans leur langage figuré, ils comparaient ces résidus à une tête de laquelle la distillation avait enlevé l’esprit.

Un orateur moderne a transporté ce mot dans le langage parlementaire, en l’appliquant à ce qu’on a coutume d’appeler la queue des partis, c’est-à-dire chose nulle, réduite à néant.

« De même qu’on trouve entre les partis et au-dessous d’eux une espèce de caput mortuum de la société, on trouve entre les partis et au-dessus d’eux l’élite de l’humanité. » (J. DROZ)

« M. l’abbé Mignot, frère de madame Denis et, par conséquent, neveu de M. de Voltaire, vient de publier une histoire de l’empire ottoman. Ce neveu n’est pas le premier homme du siècle après son oncle ; il est un peu épais ; l’oncle, s’étant emparé de toute la matière subtile, ne lui a laissé que le caput mortuum. » (GRIMM, Correspondance littéraire)

« Les éclectiques n’ont rien reconstruit ; ils ont pris à la tradition du dix-huitième siècle ce qu’il ne fallait pas lui prendre, ce qui n’est jamais fécond, une forme, vrai caput mortuum que les siècles abandonnent en cessant d’être, comme la dépouille mortelle que nous confions à la terre en mourant, et ils ont délaissé l’esprit que cette forme recélait. » (Pierre LEROUX, Réfutation de l’éclectisme)

« La classe des indigents est en France une sorte de caput mortuum que l’industrie, et surtout l’industrie manufacturière, prend à son service quand elle a besoin de bras, et qu’elle abandonne sans pitié quand elle n’en a plus besoin. » (Pierre LEROUX, De la Ploutocratie)

« Lisez la réponse de Locke à l’évêque de Worcester ; vous y sentirez je ne sais quel ton de hauteur mal étouffée, je ne sais quelle acrimonie mal déguisée, tout à fait naturelle à l’homme qui appelait, comme vous savez, le corps épiscopal d’Angleterre le caput mortuum de la chambre des pairs. » (Joseph de MAISTRE)

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !