Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 22 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Coutumes et traditions. L'Anéen, jeu chevaleresque en hommage à la bravoure d'habitants de Valenciennes

Vous êtes ici : Accueil > Coutumes, Traditions > Anéen (L'), jeu chevaleresque en (...)
Coutumes, Traditions
Origine, histoire des coutumes, traditions populaires et régionales, fêtes locales, jeux d’antan, moeurs, art de vivre de nos ancêtres
Anéen (L’), jeu chevaleresque
en hommage à la bravoure
d’habitants de Valenciennes
(D’après « Les hommes et les choses
du Nord de la France », paru en 1829)
Publié / Mis à jour le lundi 25 mars 2019, par LA RÉDACTION
 
 
 
C’est suite à l’acte héroïque de courageux habitants de Valenciennes qui étaient parvenus à appréhender Van Een, brigand flamand saccageant et violant, que fut créée la compagnie à cheval des Puchots, en l’honneur de laquelle fut bientôt instituée une fête mettant en scène le mannequin Anéen, guerrier colossal tournant sur un pivot et cible de tous les coups

Depuis le 8 septembre de l’an 1008 que la ville de Valenciennes fut délivrée de la peste par un cordon miraculeux dont la Vierge entoura ses murs, on promena tous les ans, à l’extérieur de la ville, ce précieux ruban dans une riche châsse d’argent couverte de pierreries, en suivant les mêmes sinuosités que forma le saint Cordon lorsqu’il ceignit la cité. Telle fut la mystique origine de la Procession de Valenciennes.

Or, il advint qu’en une année de malheur la banlieue de cette ville fut empestée d’une autre manière : c’était le flamand Van Een, brigand déhonté qui saccageait les fermes, violait les filles et dévalisait les marchands. Il fut assez abandonné de Dieu pour convoiter Notre-Dame du Saint-Cordon ; il aimait beaucoup les vierges, surtout celles chargées d’or et d’argent. Il guetta donc la nôtre au sortir de la ville, tomba dessus, et l’enleva de vive force au milieu d’un clergé nombreux et de fidèles désarmés qui passèrent de leurs cantiques saints à des imprécations méritées.

La Vierge entoure la ville d'un cordon, aidée par un ange (5 et 7 septembre 1008)
La Vierge entoure la ville d’un cordon, aidée par un ange (5 et 7 septembre 1008)
Miniature d’Hubert Cailleau extraite d’un manuscrit de 1553 de Louis de la Fontaine
© Institut de recherche et d’histoire des textes

Les habitants des faubourgs, instruits les premiers de ce vol impie, montèrent à cheval, s’armèrent à la hâte et coururent sus au brigand. Ils eurent le bonheur de l’atteindre et de ramener saine et sauve la fierte du Saint-Cordon, au grand contentement de la population valenciennoise.

De ce jour date la formation d’une compagnie à cheval, dite des Puchots, composée des norretiers, ou habitants des faubourgs ; ils eurent le privilège d’escorter tous les ans Notre-Dame du Saint-Cordon à la procession du 8 septembre, et de battre la campagne autour de la ville pour éviter tout accident semblable à celui de Van Een. On ne s’en tint pas là : le magistrat de Valenciennes, pour reconnaître le courage des cavaliers du faubourg, institua en leur honneur une espèce de carrousel, ou de course de bague qui avait lieu tous les ans le 9 septembre.

Les Puchots seuls avaient le droit d’y courir en grande tenue ; c’est-à-dire en habit écarlate, espèce d’uniforme de chevau-légers. Le mannequin qui tenait les bagues fut appelé Van-Een, et par corruption Anéen ; il était représenté en guerrier colossal, tournant sur un pivot ; sa main droite tenait un écusson d’où sortaient les anneaux, sa main gauche était armée d’un fouet qui frappait vivement le coureur malhabile dont la lance avait touché trop haut et fait pivoter le géant.

Basilique Notre-Dame du Saint-Cordon (Valenciennes)
Basilique Notre-Dame du Saint-Cordon (Valenciennes)

Ce jeu chevaleresque tirait son origine d’Orient et avait été plusieurs fois imité dans les fêtes données par les souverains du Moyen Age ; François Ier s’en amusa dans ses carrousels et les chroniques du temps nous rappellent qu’en novembre 1601, le bon roi Henri IV célébra la naissance de son fils par un Jeu de l’homme armé, où les jouteurs combattaient un mannequin, habillé en Maure et placé sur un pivot, de sorte que les coups portés ailleurs que dans le tronc et au visage, faisaient tourner le personnage, qui rendait alors aux maladroits de rudes coups de lance ou d’estramaçon.

Ces burlesques carrousels se maintinrent longtemps à Valenciennes où la constance des habitants changeait peu de chose dans les jeux et les habitudes publics : on les suspendit un moment mais on les renouvela en 1669 ; un sculpteur assez célèbre dans le pays, Gillis, avait su tirer de son ciseau une statue d’Anéen qui eut quelque réputation comme ouvrage d’art ; elle fut malheureusement détruite à la Révolution, sous le prétexte que l’effigie du brigand Van Een avait un caractère de féodalité, et de fait il portait un écusson ! Ce crime de « lèse-égalité » fit condamner le voleur de grand chemin à être brûlé en compagnie d’une foule de blasons, armes, sceaux, cachets et effigies royales.

Nouveau phénix, Anéen sortit de ses cendres après la chute du Directoire, lorsqu’un nouveau besoin de fêtes et de plaisirs se fit alors sentir ; sa seconde vie fut courte et Anéen fut détrôné à tout jamais par une froide statue de Minerve qui sert aux courses de bague ordinaires et publiques. Cependant, dans la première moitié du XIXe siècle, les plus vieux habitants de Valenciennes conservèrent un doux souvenir de l’ancien jeu et on les entendait fréquemment se servir de l’expression « tirer à l’Anéen » pour « courir à la bague ».

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !