Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 20 janvier DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Visitez le Grand Châtelet disparu en 1802. Forteresse de Louis VI devenue prison

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine en vidéos > Visitez le Grand Châtelet disparu en (...)
Patrimoine en vidéos
Le patrimoine de France en vidéos : tourisme, gastronomie, agriculture, environnement, monuments, villes, villages, etc.
Visitez le Grand Châtelet
disparu en 1802
(Source : Le Point)
Publié / Mis à jour le dimanche 21 septembre 2014, par LA RÉDACTION
 
 
 
Durant sept siècles, la forteresse a abrité la prévôté de Paris où des milliers de criminels ont été jugés, condamnés et torturés. Aujourd’hui, le Châtelet n’est plus qu’une place sans grande âme squattée par la fontaine du Palmier. Quatre sphinx se bornent, épisodiquement, à cracher de l’eau, ayant eux-mêmes oublié qu’ils occupent la place d’un petit château (châtelet) qui s’est dressé durant sept siècles en bord de Seine.

C’est en 1130 que le roi Louis VI, dit le Gros, fait élever une forteresse au débouché du grand pont qui mène à l’île de la Cité. Histoire d’en protéger l’accès puisque, à l’époque, le palais royal est installé sur l’île. Les invasions vikings hantent toujours les esprits. C’est une bâtisse carrée entourée d’une douve alimentée par les eaux de la Seine.

Le Grand Châtelet n’a guère le temps de faire ses preuves, en effet, dès 1190, Philippe-Auguste enferme Paris dans une enceinte qui englobe la rive gauche et la rive droite. Avalée par la ville, la forteresse perd sa fonction défensive. Du coup, le roi en fait le siège de la prévôté de Paris, chargée de la police et de la justice criminelle. Saint Louis l’agrandit, Charles V le reconstruit et Louis XIV à son tour.

Sinistre prison
Le Grand Châtelet est célèbre pour ses cachots souterrains. Leurs appellations veulent tout dire : l’Oubliette, le Puits, la Barbarie, la Chausse d’Hypocras perpétuellement inondée, et puis la Fosse qui est en forme de cône inversé de façon à empêcher les détenus de se tenir que ce soit debout ou couché. Citons encore la Fin d’aise où les malheureux croupissent dans la merde et les serpents.

Le Grand Châtelet. Peinture de Thomas Naudet
Le Grand Châtelet. Peinture de Thomas Naudet

À noter que c’est au Grand Châtelet que naquit la morgue. Cela mérite explication : autrefois, morguer signifiait dévisager. Les matons accueillaient leurs prisonniers dans une pièce où ils les morguaient — c’est-à-dire les dévisageaient — pour les retrouver en cas d’évasion. Par la suite, cette pièce servit à exposer les cadavres découverts sur la voie publique. D’où son nom de morgue.

Les prisonniers de marque qui peuvent payer ont droit aux chambres à pistoles dans le haut du donjon. Les autres, les "sans-dents" ou les pailleux séjournent dans une grande salle commune au premier étage. Parmi les célébrités accueillies par le Grand Châtelet, citons les poètes François Villon et Clément Marot, et le bandit Cartouche.

Dès 1780, Louis XVI au cœur tendre envisage de faire démolir le Grand Châtelet, mais bientôt d’autres événements mobilisent son attention... Après les massacres de septembre 1792, sa démolition est encore requise, mais finalement, celle-ci ne commencera que sous Napoléon en 1802. Dix ans plus tard, il ne reste plus rien de la sinistre prison. La place du Châtelet la remplace en 1858.

Les images du grand Châtelet sont extraites du DVD "Paris au fil de l’eau", Grez Productions.

Frédéric Lewino
Le Point

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !