Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 17 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Histoire de France : magazine (numéro 42), revue historique

Vous êtes ici : Accueil > Le Magazine 36 pages > Numéro 42 (Automne/Hiver 2012)
Le Magazine 36 pages
Au sommaire du NUMÉRO 42 : Tourlaville le maudit ? ; Peste ; "Incas" de Valenciennes ; Mendicité ; Pile électrique ; La Montansier...
Numéro 42
(Automne/Hiver 2012)
 
Publiée anonymement, l’Histoire admirable et prodigieuse rapporte qu’en 1618 eut lieu une invasion d’oiseaux ravageant poiriers et pommiers de Normandie, et considérés comme l’expression de l’ire divine. Les oiseaux au bec crochu qui en 1618 déchiquetaient les fruits pour se nourrir de leurs pépins et dont les formes les faisaient assimiler à des (...)
Publié le dimanche 14 juillet 2013, par LA RÉDACTION
 
 
La France pittoresque, c'est aussi le premier magazine de la petite Histoire de France : une revue de 36 pages couleur lancée l'hiver 2001/2002, s'appuyant sur des chroniques d'époque et abondamment illustrée de gravures anciennes. Pour partir sur les traces de ses ancêtres et mieux connaître ses racines.

Constituée d'ARTICLES DE FOND permettant au lecteur de connaître les POINTS-CLÉS de chaque thème abordé, ainsi que les ANECDOTES historiques et piquantes qui s'y rapportent, cette publication aborde tous les aspects d'une vie oubliée ou méconnue, des traditions aux légendes, en passant par les métiers, les industries, les inventions, les fêtes, les institutions, les rites ou encore les personnages ayant marqué leur temps. Lancée en décembre 2001, cette revue sans publicité de la France d'autrefois, porte un regard original et inhabituel sur notre passé. Magazine culturel et de loisir mettant en avant l'Histoire enrichissante et piquante, sa ligne éditoriale en rend la lecture accessible à tous.

Au sommaire de ce numéro...

Devant sa naissance aux célèbres Pança puis Binbin, figures grotesques accompagnant les réjouissances marquant la fin de Carnaval, la Société des Incas de Valenciennes, dont le but de charité forma la (...)
 
A mesure que les marches triomphales devenaient plus riches, elles devenaient forcément plus rares. Celle de 1840 fut suivie d’une inaction de onze années, et la marche de 1851 fut si splendide que (...)
 
Les imitations que l’on fit de la Société des Incas, les exhibitions publiques qu’elle produisit et les collectes au profit des classes malheureuses qu’elle inventa, furent innombrables. Les habitants (...)
 
Induit par une mauvaise récolte 1693, l’afflux de malheureux vers les grandes cités suggère aux autorités d’interdire une mendicité source de troubles et d’inciter les plus pauvres à travailler aux (...)
 
La déclaration royale du 25 juillet 1700, prenant acte de l’afflux massif, dans les villes, de personnes venues de la campagne pour y chercher secours, observe que « la plupart ont trouvé tant de (...)
 
Les véritables liqueurs parurent seulement au XIVe siècle, longtemps après que la distillation du vin eût été reconnue possible. Il fallut bien des années pour que ces préparations sortissent du domaine (...)
 
Exécutés pour inceste sur la place de Grève, à Paris, le 2 décembre 1603, à l’issue d’une longue traque et après que le roi Henri IV ait refusé de les gracier, Marguerite et son frère Julien, appartiennent (...)
 
La légende prétend qu’épris d’un violent amour pour une jeune fille, un Ravelet était venu l’arracher une nuit dans sa cabane et requérir, par droit de seigneur, l’octroi de sa beauté. Et c’était au (...)
 
Trois tours de formes différentes font partie du château : une octogonale, une triangulaire et une ronde. La première, nommée tour des Quatre-Vents, renferme deux salons décorés de plafonds à (...)
 
« Rose est de grande médecine », dit un poète anonyme du commencement du XIVe siècle, qui n’est ici que la croyance générale de son temps aux vertus de cette fleur aimée. Tous les auteurs, chrétiens ou (...)
 
Comme dans l’antiquité, la rose et ses produits ne furent pas, au Moyen Age, employés seulement dans la médecine, ils le furent encore comme cosmétiques et dans la cuisine. L’eau de roses jouait un (...)
 
Une monographie de la rose et de la violette parue au début du XIXe siècle nous montre que les fleurs de roses interviennent dans la composition de l’Eau de senteur et de l’Eau des Dames. Pour (...)
 
Depuis plusieurs siècles et tous les six ans, durant les huit jours que dure le grand pardon du deuxième au troisième dimanche de juillet, des milliers de pèlerins suivent la Troménie, ponctuée par (...)
 
Autrefois, le grand pardon de Locronan était suivi par des pèlerins venus de tous les points de la Bretagne, même du pays de Tréguier. On y vit saint Yves, les ducs jaloux de l’indépendance de leur (...)
 
A cheval sur leurs prérogatives, les maréchaux-ferrants intentent en 1783 un procès à la corporation des charrons, estimant que ceux-ci outrepassent leurs droits en travaillant sur le cercle de fer (...)
 
Attribuée à « l’ire de Dieu », la peste, fléau que la conjonction des astres ou le comportement suspect des insectes passent pour annoncer, cause de tels ravages que les municipalités adoptent des (...)
 
Un des saints qui ont joui de tout temps du plus grand crédit contre la peste est le vénéré saint Roch. A Montluçon, près de la porte Saint-Pierre, on lisait jadis cette inscription : « Vous qui (...)
 
L’épidémie de peste affectant la capitale en 1531, particulièrement aiguë, suscita l’adoption de mesures drastiques, imposées par l’ordonnance du 26 août : défense absolue était de faire entrer, dans (...)
 
Restes du paganisme romain et tout spécialement des matronales, les invocations des filles de Champagne, qui avaient lieu le 1er mars, visaient à savoir si un mari leur était promis au cours de (...)
 
Ville parmi les plus florissantes du Leuquois durant toute la période gallo-romaine, Scarpone devient une résidence royale de Charlemagne et, au Moyen Age, le siège d’un comté considérable que se (...)
 
C’est un soir de 311 que le camp de l’empereur Constantin en route pour l’Italie, fut éclairé d’une vive lumière : c’est une croix de feu qui est apparue dans les airs avec les mots In hoc signo vinces (...)
 
Dans une Etude historique sur les médailles et jetons de l’Académie Royale de Médecine (1731-1793), le Dr Lacronique donne la description d’un jeton frappé en 1723, « ayant d’un côté la tête de Louis (...)
 
Le mot de grand, attaché au nom de Louis XIV, offusquait Bonaparte. Après une longue campagne (1809), celui-ci, de retour à Paris, fut voir, dès le lendemain et dès le point du jour, quels progrès (...)
 
La machine à moissonner est un progrès obtenu dans des temps anciens. Voici ce qu’on lit à ce sujet dans la traduction de l’ouvrage de Palladius, agronome latin qui vivait après la décadence des (...)
 
Si l’Histoire ne retient que le nom de Volta comme celui de l’inventeur de la pile électrique mise au point dès 1799, sa genèse, initiée vingt ans plus tôt par l’infatigable Galvani à la faveur d’une (...)
 
Dans le problème offert à la curiosité philosophique de Galvani par l’observation de la contraction musculaire des grenouilles qu’il fit en 1780, il y avait trois termes principaux, dont il fallait (...)
 
A Volta qui voyait en la présence de métaux une condition nécessaire à l’obtention des convulsions dans les expériences menées par Galvani, ce dernier fit d’abord remarquer que, si l’hétérogénéité de (...)
 
Bien des tentatives ont été faites pour réformer l’orthographe française. Vers la fin du XVe siècle, Sauvage voulut s’y atteler et introduire deux nouveaux signes de ponctuation : le parenthéisme et (...)
 
Le Prieuré de la Grange de Durance, monument du Diocèse d’Agen, dans les landes de Gascogne de l’abbé Dardy mentionne une masse de construction rectangulaire, à la fois religieuse par sa chapelle et (...)
 
Au Moyen Age, et en remplacement des sorts homériques et virgiliens, se pratiquait les sorts des saints, quelques faits empruntés à Grégoire de Tours montrant en quoi consistait cette pratique (...)
 
A aucune époque, l’on abusa autant des parfums qu’au XVIIe siècle, l’odorat blasé par les senteurs que l’Inde et l’Amérique fournissaient depuis cent ans ne pouvant plus se contenter que d’essences et de (...)
 
La recette de la pommade de pieds de mouton, auxquels Molière fait allusion en 1659 dans Les Précieuses ridicules, nous est fournie par le Parfumeur royal, le Parfumeur françois n’en donnant quant à (...)
 
Par son esprit souple, pénétrant et conquérant qu’elle affirme tour à tour sur le pavé de Paris, dans le monde du théâtre, auprès de Marie-Antoinette ou contre la Convention, Marguerite Brunet dite la (...)
 
Inaugurant le jour de l’Assomption 1793 son Théâtre National, la Montansier sut fort habilement en amorcer le succès, distribuant, dans les premiers temps, bon nombre de billets de faveur ; et le (...)
 
Dès sa sortie de prison, la Montansier était revenue à son ancien logis, l’appartement du Palais-Royal, celui de « ses salons », lui appartenant encore. Barras est son hôte, et de temps en temps monte (...)
 
Publiée anonymement, l’Histoire admirable et prodigieuse rapporte qu’en 1618 eut lieu une invasion d’oiseaux ravageant poiriers et pommiers de Normandie, et considérés comme l’expression de l’ire (...)