Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 1er juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Histoire de France : magazine (numéro 37), revue historique

Vous êtes ici : Accueil > Le Magazine 36 pages > Numéro 37 (Janvier/Février/Mars (...)
Le Magazine 36 pages
Au sommaire du NUMÉRO 37 : ceintures de chasteté ; clameur de haro ; Jenny Savalette de Lange ; chemin de fer ; renaissance des thermes ; colporteurs...
Numéro 37
(Janvier/Février/Mars 2011)
 
En 1792, un jeune homme adresse au ministre des Affaires étrangères le projet de formation d’une « République ardennaise » sous la protection de la France, qui permettrait à terme d’annexer le Luxembourg. Le 13 décembre 1792, dix jours après la mort de Godefroi de La Tour d’Auvergne, duc de Bouillon, François-Gérard Pirson, enfant des Ardennes ayant vu (...)
Publié le dimanche 26 décembre 2010, par LA RÉDACTION
 
 
La France pittoresque, c'est aussi le premier magazine de la petite Histoire de France : une revue de 36 pages couleur lancée l'hiver 2001/2002, s'appuyant sur des chroniques d'époque et abondamment illustrée de gravures anciennes. Pour partir sur les traces de ses ancêtres et mieux connaître ses racines.

Constituée d'ARTICLES DE FOND permettant au lecteur de connaître les POINTS-CLÉS de chaque thème abordé, ainsi que les ANECDOTES historiques et piquantes qui s'y rapportent, cette publication aborde tous les aspects d'une vie oubliée ou méconnue, des traditions aux légendes, en passant par les métiers, les industries, les inventions, les fêtes, les institutions, les rites ou encore les personnages ayant marqué leur temps. Lancée en décembre 2001, cette revue sans publicité de la France d'autrefois, porte un regard original et inhabituel sur notre passé. Magazine culturel et de loisir mettant en avant l'Histoire enrichissante et piquante, sa ligne éditoriale en rend la lecture accessible à tous.

Au sommaire de ce numéro...

Mode semble-t-il de très peu antérieure à la Renaissance et dont Rabelais atteste l’existence, l’usage en France des ceintures de chasteté, munies d’un cadenas et constituées d’une lame percée placée (...)
 
Peu avant 1750, un procès très étrange surgit entre une jeune fille originaire de Toulouse et résidant chez son frère avignonnais, Marie Lajou, et son séducteur, Pierre Berlhe qui, l’ayant persuadée de (...)
 
L’irréductibilité des serrures et cadenas de la ceinture de chasteté inspira à Louis Latourette une nouvelle ayant trait à la découverte, dans les ruines du château de Valpreux en Aquitaine, des (...)
 
Le pèlerinage auquel donna lieu la découverte d’une statue de la vierge par un laboureur du pays, aurait présidé à la fondation de Josselin, et marqué le début d’une suite de miracles ainsi que d’une (...)
 
Implantées dès le Moyen Age, les manufactures de tapisseries de la Marche, qui affectionnent des sujets tels que la chasse, la Bible ou les paysages et se livrent une guerre sans merci, sont en (...)
 
En 1717, les fabricants d’Aubusson, rivaux habiles des tapissiers de Felletin, adressaient au roi une pétition pour faire confirmer leurs lettres patentes de 1665 et exposaient que, forcés de (...)
 
Les teinturiers de Felletin étaient très inférieurs à ceux d’Aubusson, échouaient pour la couleur verte et la couleur bleue et, dans l’apprêt des laines, employaient souvent des matières qui engendraient (...)
 
Un temps appelés contenances, et de fait occupant les mains avant d’être passés aux bras, les manchons, qui apparaissent en Europe à la fin du XVe siècle, font parfois office de niche pour chiens (...)
 
Au début du XVIIIe siècle, les fourreurs de Caen, jugeant la mode des petits manchons très préjudiciable à leur commerce - ce devaient être des manchons à la jésuite, manchons qui n’étaient pas en (...)
 
L’interdiction de filer et celle de laver le jour de la Sainte-Agathe où est censée se fixer la marche des orages pour l’année, auraient pour source, selon les légendes locales, les tourbillons générés (...)
 
Dédiée sous le vocable de saint Evroult, l’église de Champs (dans l’Orne, canton de Tourouvre), bâtie à flanc de coteau et dominant un gracieux vallon, consacre l’emplacement témoin d’un miracle opéré (...)
 
Dans la seconde moitié du XVe siècle, le notaire Jean de Avinhone fut convaincu de raturer et falsifier des actes au bénéfice de certains de ses clients, quand ceux-ci savaient lui suggérer ces (...)
 
On a désigné sous le nom d’abîme de Pascal le gouffre imaginaire que le célèbre physicien et moraliste croyait toujours voir s’ouvrir sous ses pieds chancelants. Cette vision aurait eu pour cause un (...)
 
Plainte verbale et publique de la part de celui à qui on faisait violence ou injustice, et qui implorait la protection du prince, l’efficace clameur de haro, constituant une assignation à (...)
 
Si le haro est signalé par tous les anciens chroniqueurs normands, étant même parfois mêlé aux événements politiques, on confondit souvent celui du vulgaire avec celui des hommes de la loi. Ainsi du (...)
 
Plusieurs étymologies ont été envisagées en remplacement de celle semble-t-il erronée faisant dériver le mot haro du cri Ha-Rou lié au duc Rollon de Normandie. Ainsi, Borel l’attribue au roi du (...)
 
Libre jusqu’aux premières années du XVIIe siècle, l’activité de colporteur est bientôt réservée aux seuls anciens imprimeurs, libraires ou relieurs, avant qu’un règlement de 1723, par suite de la (...)
 
L’assemblée Constituante décrétant, le 17 mars 1791, « qu’il serait libre à toute personne de faire tel négoce, d’exercer telle profession, art ou métier qu’elle trouverait bon », le colportage, comme (...)
 
Recommandée sous Charlemagne pour protéger les maisons contre la foudre, la joubarbe, plante totem dite barbe de Jupiter, acquiert la réputation de contrer maléfices et maladies, tant chez l’humain (...)
 
Désignée sous les noms d’orpin brûlant, poivre des murailles ou encore pain d’oiseau, la petite joubarbe (sedum acre selon Linné) est prescrite intérieurement par les médecins suédois Ettmuller et (...)
 
En 1926, Henri Hugues brosse le portrait du chimpanzé Auguste, artiste espiègle connu de tous les fervents du cinéma, « dont le naturel et le talent feraient envie à bien des humains », et capable (...)
 
Souvent lieux de toutes les voluptés, les stations thermales, plébiscitées par les Romains, sont emportées dans la tourmente des invasions barbares et de l’expansion du christianisme, mais connaissent (...)
 
Selon le règlement d’une station thermale composé au XIVe siècle, le lendemain de l’arrivée aux bains, « dès le lever du soleil », on se rendait à la source afin d’y boire deux ou trois verres d’eau, avant (...)
 
La légende affirme que le fils du roi des Francs Saliens Clodion, s’étant égaré dans le vallon de Plumières au cours d’une partie de chasse, trouva l’endroit plaisant et fit faire des réparations aux (...)
 
La fondation et l’existence de l’ordre du Porc-Épic ou ordre du Camail, se rattachent à l’époque la plus désastreuse de l’Histoire de France. Tout le monde connaît les malheurs que causèrent à notre (...)
 
Sous l’Ancien Régime, on se préoccupa de combattre le décroissement des naissances, Louis XIV s’exprimant notamment ainsi dans un édit qu’il signa en novembre 1666 : « Bien que les mariages soient les (...)
 
C’est le 3 mai de chaque année que les Arlésiens donnaient la course des filles de joie. Toutes les vierges folles de la cité d’Arles étaient alors invitées à prendre part à ces réjouissances. Réunies (...)
 
Des rails de bois supportant de modestes chariots mus par la gent animale, aux routes de métal chevauchées par de puissantes locomotives à vapeur, l’histoire du chemin de fer retient le nom de (...)
 
Lorsqu’en 1797 Olivier Evans, qui quinze ans plus tôt avait doté les Etats-Unis de moulins à farine à vapeur, demanda à l’Etat de Pennsylvanie un privilège pour une voiture à vapeur, l’idée parut si peu (...)
 
Stephenson eut à lutter dans les premiers temps de la création des chemins de fer, contre l’ignorance et la routine. On prétendait que les chaudières éclateraient et tueraient les voyageurs ; que la (...)
 
En vertu d’une logique révolutionnaire voulant que l’effondrement de la monarchie s’accompagnât d’une éradication de tout signe susceptible de la rappeler, on substitua la fête du bon voisinage à celle (...)
 
Le détail de la discussion qui aboutit le 30 décembre 1792 à la décision de la municipalité de Paris de changer le jour des rois en fête des Sans-Culottes, s’il ne figure ni au sein du Moniteur, ni dans (...)
 
Personnage mystérieux et rusé à l’excès, parvenant au moyen d’habits de femme et d’une machination savamment ourdie, à tromper durant près de 75 ans de hauts dignitaires de l’Etat parmi les plus prudents (...)
 
Nombreuses et bien placées étaient les amitiés de Mlle Savalette de Lange, qui n’avait garde de se laisser oublier et n’était point avare de ses lettres. Se souvenant que les petits cadeaux (...)
 
Les services rendus ne protégeaient personne contre la mauvaise humeur et souvent les grossièretés de Mlle Savalette de Lange qui n’étaient, quelquefois, que l’expression amère de défiances (...)
 
En 1792, un jeune homme adresse au ministre des Affaires étrangères le projet de formation d’une « République ardennaise » sous la protection de la France, qui permettrait à terme d’annexer le (...)