Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 6 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Livre histoire COSNE au gré des jours et des siècles. Flâneries dans le passé par Paul Detroy

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Nièvre (Bourgogne) > COSNE au gré des jours et des siècles
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages de la Nièvre (Bourgogne)
COSNE au gré
des jours et des siècles
Flâneries dans le passé
(par Paul Detroy)
Publié / Mis à jour le lundi 7 avril 2014, par LA RÉDACTION
 

À la fin du Ve siècle, Cosne, victime des invasions barbares, n’était plus le centre vivant des siècles antérieurs, étape obligatoire pour les riches oisifs, les marchands italiens ou marseillais et les colporteurs, ainsi que point de départ du minerai de fer de la Puisaye et de la houille du sud de la Nièvre. Une cinquantaine d’années plus tôt, saint Germain, évêque d’Auxerre, avait acquis une partie de la ville. En 848, il ne restait à ses successeurs que le château, les restes de la cité ayant été donnés aux chanoines de la collégiale. En 1087, Humbaud fit édifier une riche maison épiscopale. Les habitants percevaient alors la présence de l’évêque comme un réconfort, bien qu’il se révélât souvent semblable aux seigneurs querelleurs et violents.

À cette époque, les familles féodales tentaient de constituer de véritables dynasties fondées sur la conquête et la diplomatie. Hugues le Manceau voulut s’emparer de Cosne mais grâce à l’intervention du roi et de l’évêque d’Auxerre, le territoire fut rendu au comte de Nevers. Au XIIIe siècle, Cosne dépendait de la baronnie de Donzy et s’apparentait en réduction au type du bourg féodal, commerçant et travailleur. Sa charte ne donnait pas aux habitants l’administration de leur ville mais diminuait simplement leurs charges. Gardienne d’un passage de la Loire, la place dut être protégée. Des murs épais coupés de meurtrières et des fossés profonds défendirent le château devenu une véritable forteresse. Une petite industrie naquit sur les bords du fleuve où les religieux firent construire des moulins de pierre et des foulons pour les draps.

À la veille de la guerre de Cent Ans, l’évêque partageait la juridiction de la ville avec le roi et avait fait construire des prisons qu’il surveillait de près. La cité fut occupée durant plusieurs années par un fort contingent de soldats anglais...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !