Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 8 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

20 septembre 1613 : naissance à Montmirail de Paul de Gondi, futur cardinal de Retz

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Septembre > 20 septembre > 20 septembre 1613 : naissance à (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 20 septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
20 septembre 1613 : naissance à Montmirail
de Paul de Gondi, futur cardinal de Retz
Publié / Mis à jour le lundi 17 septembre 2012, par LA RÉDACTION
 

Son véritable nom était Buzay, mais il l’abandonna pour Retz, car il estimait que Buzay s’approchait, phonétiquement, un peu trop de « buse ». Tallemant des Réaux décrit le cardinal en ces termes : « Un petit homme noir, qui ne voit que de fort près, mal fait et maladroit de ses mains avec toutes choses. Si maladroit qu’il en était malpropre surtout à manger. »

« Retz était petit, laid, noir, assez mal fait et myope, écrivait encore Sainte-Beuve. Voilà des qualités peu propres à faire un galant, ce qui ne l’empêcha pourtant point de l’être et avec succès. Il était extrêmement libertin, mais surtout ambitieux, menant de front toutes choses... »

Le cardinal avait, de son propre aveu, l’âme la moins ecclésiastique du monde ! Il préférait fréquenter les alcôves plutôt que les hôtels. « Mes préoccupations ecclésiastiques, aussi, étaient diversifiées et égayées par d’autres qui étaient un peu plus agréables, mais la bienséance y était observée en tout ! On évite par ce moyen le plus dangereux ridicule qui se puisse rencontrer dans notre profession, qui est de mêler à contretemps le péché et la dévotion. », disait le cardinal.

Il l’avouait : « Je ne pouvais me passer de la Galanterie. » Sa vie fut émaillée d’échecs. Toutes ses intrigues échouèrent. Il n’a pas chassé Mazarin, il n’a pas eu dans le gouvernement la place pour laquelle il complotait. Ses entreprises n’ont en fait abouti qu’à l’emprisonnement puis à l’exil. Si le cardinal n’avait pas laissé ses célèbres Mémoires, au style plein de feu et d’esprit, son nom serait aujourd’hui peut-être oublié.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !