Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 21 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Arrêté sur l'avertisseur sonore de bicyclette. Polémique, mécontentement. Brèves d'Histoire de France. Miettes historiques - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Brèves d’Histoire > L'avertisseur sonore (Quand) de (...)

Brèves d’Histoire

Brèves d’Histoire de France : bribes et miettes historiques utiles à une meilleure connaissance de notre passé


L’avertisseur sonore (Quand)
de bicyclette fait débat
(D’après « L’Auto-Vélo », paru en 1897)
Publié / Mis à jour le vendredi 24 juillet 2015, par LA RÉDACTION

 
 
 
Tandis que la question sur les avertisseurs sonores de bicyclettes vient en 1897 de faire l’objet d’un arrêté ministériel et mécontente le public, Edouard de Perrodil, chroniqueur de L’Auto-Vélo, soumet malicieusement l’idée d’un « orchestre avertisseur » à même de satisfaire le plus grand nombre

Les journaux spéciaux, et même les journaux politiques, nous ont appris dernièrement que le ministre de l’Intérieur avait enfin précisé, par une intelligente circulaire, les points de détail restés obscurs dans les arrêtés concernant le fameux avertisseur pour bicyclettes, explique Edouard de Perrodil.

La question était, on s’en souvient, des plus embarrassées. Un cycliste doit avoir un « avertisseur », tel est le fait que nul ne contestait, mais où commençait l’incertitude c’est ici : quel devait être cet avertisseur ? Une sonnette, un grelot, une trompe, un timbre ? Cet avertisseur devait-il se faire entendre d’une manière constante, on suffisait-il qu’il fût intermittent ?

Il y avait aussi la question de l’emplacement. L’avertisseur, quel qu’il soit, du reste, pouvait-il être placé devant ou derrière la machine indifféremment ? Question des plus intéressantes, car enfin si la voix humaine pouvait, à la rigueur, répondre aux termes de certains arrêtés comme étant un avertisseur intermittent, il est certain que l’on pouvait également avoir recours à d’autres avertisseurs... j’en demande pardon aux lecteurs de L’Auto-Vélo... mais enfin... à un autre genre d’avertisseurs, dis-je, que l’artiste forain, le pétomane eût trouvé fort commode.

Quoiqu’il en soit, cette terrible question a été complètement résolue puisque le ministre de l’Intérieur a décidé qu’il suffisait désormais de faire fonctionner... un appareil... quelconque... un certain nombre de mètres avant la rencontre d’un intéressé. C’est fort bien.

Malheureusement si l’administration et les cyclistes ont été du coup satisfaits par la circulaire ministérielle, je sais bien quelqu’un qui ne l’est pas encore. C’est le public. Ce bon public, qu’il s’agisse d’un grelot, d’un timbre, d’une trompe, ou.... de la voix humaine par quelque côté quelle se manifeste, est toujours grincheux, et quand un cycliste annonce sa présence par un avertissement sonore, il est certain d’avance de provoquer la mauvaise humeur de l’averti. Rien n’y fait.

Dans ces conditions, les cyclistes pourraient à leur tour y aller de leur petite circulaire et décider que dans leur ardent désir de conciliation, ils vont appliquer un système qui ne peut que donner la plus complète satisfaction au public.

Comme par le passé ils emploieront la trompe ou le grelot, seulement au lieu d’une simple trompe ou d’un simple grelot, ils en auront toute une série représentant la gamme chromatique. De cette manière ils pourront remplacer le bruit monotone et grincheux de l’un de ces appareils, par toute une sonnerie en carillon du plus séduisant effet. Il leur sera même permis d’approprier la sonnerie à l’aspect du « monsieur » rencontré sur son chemin.

Si le « monsieur » est une gentille dame, on lui exécutera une symphonie ravissante qui aura le double avantage d’attirer son attention et... peut-être ses bonnes grâces ; si c’est un passant plus ou moins quelconque, un petit air de musique également quelconque suffira à le faire se ranger en amortissant sa mauvaise humeur. S’il s’agit d’une vieille guenon... un atroce charivari produira un résultat merveilleux.

Si, enfin, il s’agit... d’un... vieux singe... oh ! alors ! nisco !... seul... le pétomane déjà nommé... pouvant avec un appareil sui generis, graduer largement ses effets sera en mesure défaire... face à la situation.

Voilà brièvement expliqué le projet que je soumets à mes frères les cyclistes. J’ai, pour ma part, la plus absolue confiance dans sa réussite.


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants, traversant le temps et les provinces
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son
 
 Donner dans le phébus
 
MANIFESTATIONS
 Bêtes d’affiches : le monde animal domine la publicité
 
 Merveilleux-scientifique : mariant science et mystère
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Vacances en 1830 : du temps des diligences à celui des plages
 
 Cambrioleur arrêté par un orang-outang en 1898
 
 Haro sur la mode des hauts talons !
 
 Musicien (Un) de la chapelle du roi Louis XIV devenu médecin
 
 
Et puis aussi...
 
 Saisie des galettes des Rois par les agents des Comités révolutionnaires en 1794
 
 Tombes à escargots pour les chrétiens sous les Mérovingiens ?
 
 Baudelaire ou le « cimeterre » pince-sans-rire
 
 Location de parapluies à Paris en 1864 : un projet d'envergure
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 138 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services