Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

« Mignonne, je vous donne ma mort pour vos étrennes »

Vous êtes ici : Accueil > Anecdotes insolites > Etrennes : « Mignonne, je vous donne (...)
Anecdotes insolites
Petite Histoire de France et anecdotes, brèves et faits divers insolites, événements remarquables et curieux, événements anecdotiques
Etrennes : « Mignonne, je vous donne
ma mort pour vos étrennes »
(Extrait de « Petit recueil des proverbes français », paru en 1883)
Publié / Mis à jour le samedi 1er janvier 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
Pour resserrer son alliance avec l’Angleterre, Louis XII, après la mort d’Anne de Bretagne, épousa en troisièmes noces (9 octobre 1514) la princesse Marie, sœur de Henri VIII. Il avait alors cinquante-deux ans et elle en avait seize ; elle était belle, vive, élevée sans beaucoup de retenue ; lui était malade, épuisé.

« Il voulut faire du gentil compagnon avec sa femme », dit Fleuranges, et bientôt il put éprouver la vérité d’une de ses maximes : L’amour est le roi des jeunes gens et le tyran des vieillards.


Marie d’Angleterre, 3ème épouse
de Louis XII (18 mars 1496 - 23 juin 1533)

Brantôme a dit que Louis XII « avoit une jeune guilledrine qui bientôt le mèneroit en paradis tout droit ». Elle n’y manqua pas : au bout de trois mois de mariage, le roi mourait (1er janvier 1515) et disait mélancoliquement à sa jeune femme : Mignonne, je vous donne ma mort pour vos étrennes.

La Mignonne accepta le cadeau sans déplaisir, et n’attendit pas la fin de son deuil pour épouser son amant, le duc de Suffolk. Le mariage eut lieu secrètement à Paris ; mais Henri VIII, au retour de Marie en Angleterre, fit célébrer cette union à Greenwich, avec les honneurs dus à une sœur du roi d’Angleterre, veuve d’un roi de France.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !