Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Grand dépendeur d'andouilles. L'étymologie des mots de la langue française. Origine, racines. - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Savoir : Mots, Locutions > Grand dépendeur d'andouilles

Savoir : Mots, Locutions

L’étymologie de mots et l’origine de locutions de la langue française. Racines, évolution de locutions et mots usuels ou méconnus


Grand dépendeur d’andouilles
Publié / Mis à jour le mercredi 1er février 2012, par LA RÉDACTION

 

Cette locution ne regarde pas celles et ceux qui n’ont que cinq pieds de haut, et quelque petite fraction. Avec pareille taille, on ne saurait atteindre, ni décrocher les andouilles suspendues d’ordinaire aux plafonds des gens de campagne, où elles se fument et se macèrent en compagnie des jambons.

Il faut avoir au moins six pieds pour opérer ce décrochement avec le seul secours de ses mains, et encore y a-t-il peu de gens de cette taille qui le fissent sans se dresser sur la pointe des pieds. Les dépendeurs d’andouilles sont donc nécessairement grands et très grands.

Les hommes grands ne sont pas en faveur parmi le peuple ; il juge de leur esprit en sens inverse de leur taille. Ainsi, lorsqu’il qualifie quelqu’un de sot, il ne manque guère d’y joindre l’épithète de grand, pris dans le sens de long. Un nain lui paraît alors un géant qui n’aurait qu’à étendre le bras pour dépendre une andouille, fût-elle raccourcie de moitié. C’est pour cela que, dans son langage, grand dépendeur d’andouilles est synonyme de sot, de niais, d’imbécile fieffé, puisqu’en fait de taille, il n’y en a pas de supérieure à celle de l’individu qui se met, sans intermédiaire, en contact avec les plus hauts plafonds.

Il y a, en quelques provinces, mais notamment en Bourgogne, ce dicton :

Grand Niquedouille
Qui décroche les andouilles.

Si niquedouille désigne un nigaud, quelle en est la raison ? Niquedouille, comme coquecigrue, est, selon toute apparence, un mot composé. Décomposons-le, ou plutôt faisons-en deux tronçons, nique et douille. Nique ne souffre pas de difficulté. C’est un mot encore en usage dans le patois du Maine, où il veut dire niais, et qui s’est écrit autrefois niche, comme dans ce vers du Chevalier au Barisel : « Il n’espargnoit sage ne niche. » Depuis, on a dit nice ; on l’a même dit en même temps.

La moitié du mot de niquedouille signifie donc à elle seule autant que le mot tout entier. Pourquoi donc y avoir joint celui de douille ? S’agit-il d’une douille, partie creuse et cylindrique d’un instrument quelconque, et qui sert à recevoir cet appendice qu’on appelle manche ? Cela n’est pas probable. Les mots ne s’emmanchent pas comme les baïonnettes ou les piques, bien qu’ils fassent souvent des blessures plus profondes. Douille alors veut dire autre chose ; n’en doutez pas.

Du temps de saint Bernard, on disait doule, douule et dovle pour double. « Il porfairont en lor terre douule bienaureteit por la dovule (lisez dovle) confusion et la doule honte k’il soffrirent. » (Serm. de saint Bernard). Ce n’est que plus tard qu’on a prononcé sinon écrit douille, mouillant la diphtongue ou, comme on a fait pour verrou et genou, qu’on prononçait, qu’on écrivait aussi verrouil et genouil. S’il en est ainsi effectivement, niquedouille équivaudrait à double sot. Or, c’est une traduction que l’on fait encore tous les jours.

Après cette explication du mot niquedouille, revenons aux andouilles. Il est question, dans Bévoalde de Verville, non pas de dépendeurs, mais de dépouilleurs d’andouilles : « Or, bien que nous fassions ici mine de rire, si le disons-nous à la honte de ces despouilleurs d’andouilles, pour les nettoyer, et qui nous voudroient reprendre, encore que toute leur vie soit confitte d’actions impudentes. » (Le Moyen de parvenir, chap. XXXVIII)

On s’explique difficilement cette variante. L’auteur parle des cordeliers ; mais l’obscurité habituelle de son langage, qui défie partout les plus sagaces, nous empêche ici de saisir le sens du trait dirigé contre ces religieux.

 
 

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 


 

 Napoléon : l'enfance du futur empereur des Français
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
BON À SAVOIR
 Faire amende honorable
 
 On a tant chanté, tant crié Noël, qu'à la fin il est venu
 
MANIFESTATIONS
 Mauresse de Moret : une religieuse métisse, fille cachée de Louis XIV ?
 
 Animal : bestiaire de verre de la fin du XIXe siècle à nos jours au musée du verre de Conches
 
 
L'ENCYCLOPÉDIE DU TEMPS JADIS
 Recevez en 48h les 37 volumes édités par La France pittoresque : 900 articles, 1800 illustrations formant une truculente mosaïque de notre riche passé !
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Cocktail
 
 Bohème
 
 Écarlate
 
 Abracadabra
 
 
Et puis aussi...
 
 Cuiller, cuillère
 
 Harassé
 
 Merci : d'où vient la formule ?
 
 Bachelier et baccalauréat
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 98 ARTICLES

 

 La France pittoresque ne bénéficie d'aucune subvention, qu'elle soit publique ou privée. Prenez activement part à la transmission de notre patrimoine !
 
 Soutenez une véritable réinformation historique et contribuez à la conservation de notre indépendance éditoriale
Vous pouvez également opter pour
un montant libre
 
VOS DONS NOUS SONT PRÉCIEUX
EN SAVOIR +

 

 Facebook
 Twitter
 VK
 Instagram
 LinkedIn
 Pinterest
 Tumblr
 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services