Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 30 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

À gouvernants inaptes à la tâche, impopularité médiatique méritée. Éditorial du 8 mars 2008 paru dans le N° 26 de La France pittoresque (avril/mai/juin 2008)

Vous êtes ici : Accueil > Éditorial > À gouvernants inaptes à la tâche, (...)
Éditorial
Éditorial du magazine La France pittoresque, revue de la petite Histoire de France née en 2001. Tous les éditoriaux consultables en ligne.
À gouvernants inaptes à la tâche,
impopularité médiatique méritée
(Éditorial du 8 mars 2008 paru dans le N° 26 de
La France pittoresque - avril/mai/juin 2008)
Publié / Mis à jour le dimanche 4 décembre 2011, par LA RÉDACTION
 

Trouvant en 1759 un pays épuisé par des guerres désastreuses et des prodigalités excessives, le contrôleur général et ministre des finances Etienne de Silhouette, que le baron Grimm décrit dans sa Correspondance philosophique et critique comme ne sachant « que le jeu des ambitieux, celui d’exciter, moyennant une forte cabale, un grand mouvement passager dans le public », proposa réformes, sévères économies, et impositions nouvelles.

N° 26 de La France pittoresque (avril/mai/juin 2008)
N° 26 de La France pittoresque
(avril/mai/juin 2008)

Traité comme le sauveur de la France, à telle enseigne qu’on fit des vers, de la prose et des estampes, il indisposa bientôt contre lui « la nation par la création d’impôts d’un genre insolite ; la ville de Paris, parce que la plupart de ces impôts portaient sur les artisans et les marchands de cette ville ; les gens de finance, par la réduction de leurs gains et l’infraction des engagements contractés avec eux ; les magistrats, par un impôt qui gênait leur représentation habituelle ; les gens de la cour, par la réduction de leurs pensions ; tous les gens en crédit » par la crainte de la suppression des bienfaits et faveurs du roi, et perdit le secours des capitalistes, rapporte Bresson dans l’Histoire financière de la France.

Grimm ne l’épargne pas : « il savait beaucoup, il parlait avec précision et netteté, mais il manquait de génie ; (…) on vit cet homme qui avait employé toute la sagacité et toutes les facultés de son esprit pour parvenir au faîte, s’y soutenir un instant, et ensuite mourir de chagrin d’en être tombé ». Au feu de paille succéda le déchaînement public conduisant Silhouette à quitter ses fonctions au bout de huit mois. Dès lors, tout parut à la silhouette, rapporte Mercier, « et son nom ne tarda point à devenir ridicule. Les modes portèrent à dessein une empreinte de sécheresse et de mesquinerie. Les surtouts n’avaient point de plis, les culottes point de poches ; les tabatières étaient de bois brut ; les portraits furent des visages tirés de profil sur du papier noir, d’après l’ombre de la chandelle, sur une feuille de papier blanc ».

Deux siècles et demi plus tard, faut-il s’étonner de l’irrévérence du monde médiatique envers les Silhouette de la République, Grimm rappelant que « tout ministre qui ne prévoit pas les suites des mesures qu’il prend, et qui ne tient pas ses moyens tout prêts pour y remédier ; tout ministre qui ne sait pas calculer et le caractère de ceux dont il dépend et la tournure des esprits auxquels il a affaire, n’est certainement qu’un homme ordinaire » ?

Valéry VIGAN
Directeur de la publication
La France pittoresque
 

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !