Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 8 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Comète (La) Schwassmann-Wachmann frôle la Terre le 30 mai 1830. Conséquences d'une collision. Noyau, gaz, composition. Trajectoire

Vous êtes ici : Accueil > Événements marquants > Comète (La) Schwassmann-Wachmann (...)
Événements marquants
Evénements ayant marqué le passé et la petite ou la grande Histoire de France. Faits marquants d’autrefois.
Comète (La) Schwassmann-Wachmann
caresse la Terre en 1930 :
quid d’une éventuelle collision ?
(D’après « Lectures pour tous », paru en 1930)
Publié / Mis à jour le samedi 30 juillet 2011, par LA RÉDACTION
 
 
 
En 1930, la découverte d’une comète « caressant » la Terre tous les 16 ans et qui passait, cette année-là, à moins de 10 millions de kilomètres de notre planète – faible distance astronomique –, suscite quelque interrogation sur les conséquences d’une collision avec un tel bolide

Une bien petite comète, invisible à l’oeil nu, est passée non loin de la Terre à la fin du mois de mai [1930]. Le 30, elle s’est trouvée à 8 450 000 kilomètres seulement de nous, soit à vingt-deux fois la distance qui nous sépare de la Lune ; peu de chose, vraiment, en astronomie. Elle s’appelle Schwassmann-Wachmann, du nom de ceux qui l’ont découverte le 2 mai [Arnold Schwassmann et Arno Arthur Wachmann, deux astronomes allemands].

Un tel rapprochement est très rare. Seules les comètes Lexell et Pons-Winnecke sont passées plus près de nous, la première à 2 400 000 kilomètres le 1er juillet 1770, et la seconde à 5 800 000 kilomètres le 27 juin 1927.

La comète Schwassmann-Wachmann lors de son passage en 1995
La comète Schwassmann-Wachmann lors de son passage en 1995

Dans une modeste lunette, la nouvelle comète offrait l’aspect d’une petite nébulosité ovale, sans queue bien marquée. Dans la grande lunette de Meudon, elle ressemblait à un oiseau immatériel aux ailes largement étalées, glissant devant les étoiles avec une vitesse telle qu’on en suivait le déplacement à l’oeil. Ses dimensions transversales étaient un peu supérieures au diamètre terrestre.

Le noyau mystérieux
Nous savons aujourd’hui que les comètes sont de gigantesques masses gazeuses ultra-raréfiées, comprenant en particulier du cyanogène, de l’oxyde de carbone et de l’azote. Sous l’action des électrons et des radiations à courtes longueurs d’onde émises par le Soleil, ces gaz deviennent lumineux.

Nous voyons qu’ils émanent d’un mystérieux « noyau » situé au milieu de la tête de la comète. Mais comment ? Pour répondre à cette difficile question, il faudrait savoir au juste ce qu’est le noyau. A l’heure actuelle, nous nous le représentons comme une masse solide généralement unique, susceptible de se désagréger en météorites, et contenant de grandes quantités de gaz occlus qu’il perd peu à peu sous l’action de la chaleur solaire.

Ses dimensions sont très mal connues à cause des gaz lumineux qui l’entourent et se confondent le plus souvent avec lui, et la plupart des ouvrages astronomiques lui attribuent encore des dizaines, centaines et même milliers de kilomètres. Aussi avons-nous mis à profit le rapprochement exceptionnel de cette comète pour en étudier le noyau avec la puissante lunette de Meudon et en déterminer la grandeur.

Or, nos observations ont prouvé qu’il ne devait pas avoir plus de 400 mètres environ de diamètre, et peut-être était-il plus petit (Acad. des Sciences, 11 juin 1930). Déjà, la comète Pons-Winnecke nous avait donné un résultat semblable, soit 400 à 500 mètres. Nous voilà donc loin des valeurs citées plus haut : ce n’est qu’une très grosse météorite. Et maintenant, qu’arriverait-il...

Si nous rencontrions une comète ?
Deux cas sont à distinguer : ou nous passerions seulement dans les gaz nocifs ou nous rencontrerions le noyau. Dans le premier cas, qui s’est déjà présenté du reste à plusieurs reprises, on ne s’apercevrait, et on ne s’est aperçu effectivement de rien, tant ces gaz sont ultra-raréfiés. Les faibles traces d’oxyde de carbone qui pourraient pénétrer dans la très haute atmosphère, sont infiniment plus diluées et bien moins dangereuses pour nous que celles émises par les autos dans les rues de Paris en une journée.

Dans le deuxième cas, nous aurions affaire à un bolide dense, de plusieurs hectomètres de diamètre, nous arrivant avec une vitesse qui peut varier entre 12 et 72 kilomètres à la seconde. Il aurait une puissance destructive considérable s’étendant à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde, comme on l’a vu pour la grande météorite sibérienne de 1908 ; mais il n’entraînerait pas de dramatique « fin du monde ».

Quoique la probabilité d’un tel choc soit des plus faibles, elle n’est pas rigoureusement nulle et le fait paraît même s’être déjà produit. Dans une région désertique du nord-est de l’Arizona, près du Canyon Diablo, il existe un vaste entonnoir circulaire, de 1200 mètres de diamètre et 180 mètres de profondeur, entouré sur 8 kilomètres de milliers de météorites ferreuses qui, à n’en pas douter, a une telle origine. Aussi est-il connu sous le nom de « Meteor Crater ».

La petite comète s’éloigne maintenant de nous, mais comme elle tourne autour du Soleil en cinq ans et demi, nous la reverrons probablement à la fin de 1935.

Note : En 1930 cette comète (désignée par la référence 73P/Schwassmann-Wachmann ou Schwassmann-Wachmann 3), dont la période orbitale est de 5,3 ans et qui passe près de la Terre tous les 16 ans, généra une pluie d’étoiles filantes, avec un pic de 100 météores par minute. En 1995, on constata un début de fragmentation (8 fragments observés lors de son dernier passage en 2006). Le prochain passage des fragments, dont la trajectoire est désormais difficile à établir, aura lieu en 2022.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !