Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 17 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)

Repères de l'Histoire de France. Dates historiques, événements, personnages. Directoire - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Repères historiques > Directoire

Repères historiques

Points de repère de l’Histoire de France. Précis chronologique abrégé. Les événements marquants et importants de notre Histoire, classés par date


Directoire
Publié / Mis à jour le jeudi 8 avril 2010, par LA RÉDACTION

 

Points de repère de l’Histoire de France : Directoire. Précis chronologique abrégé consignant les événements marquants et faits historiques notoires sous le Directoire. Toutes les dates principales nécessaires à une bonne compréhension de l’Histoire.

1795
Formation du Directoire exécutif (1er novembre), son installation au Luxembourg (4 novembre). Les nouveaux pouvoirs se partagent comme suit : le Conseil des Anciens, le Conseil des Cinq-cents et le Directoire exécutif ; les premiers Directeurs sont : Rewbell, Barras, La Réveillère-Lépeaux, Letourneur et Carnot. — Évacuation de l’île d’Yeu par les Anglais (17 novembre). — Les Français (Schérer) battent les Autrichiens à Loano, d’où suspension d’armes (23 novembre). — Prise de Creuznach (1er décembre). — L’Autrichien Wurmser reprend Manheim (21 décembre). — En cette année (28 décembre), Madame, fille de Louis XVI, est échangée contre les représentants français que Dumouriez avait livrés à l’ennemi le ler avril 1793. — Carnot a organisé trois armées : celles de Rhin-et-Moselle (Moreau), Sambre-et-Meuse (Jourdan, puis Hoche), Italie (Bonaparte). Elles devront se réunir sous les murs de Vienne et porter ensemble un coup décisif à la monarchie autrichienne.

1796
Création du ministère de la police (let janvier). — Bonaparte est nommé commandant en chef de l’armée d’Italie (23 février). — Fin de la guerre de Vendée, les chefs vendéens Stofflet et Charette sont fusillés (février et 29 mars), au général Hoche est due l’heureuse terminaison de la guerre. — Insurrection dans le Berry (2 au 9 avril). — Début des opérations de Bonaparte en Italie : batailles de Montenotte (11-12 avril), de Millesimo et de Diégo (14-15 avril), de Mondovi (22 avril). — Combat du Pont de Lodi (10 mai). — Traité de Paris entre la République française et le roi de Sardaigne (15 mai). — Bataille d’Albenkirchen (4 juin). — Passage du Rhin par les Français à Kehl (24 juin). — Prise du château de Milan (29 juin). — Bataille de Rastadt (5 juillet). — Occupation de Stuttgart (25 juillet) et de Bamberg (4 août). — Traité de Berlin, entre la République française et le roi de Prusse (5 août). — Victoire de Castiglione (5 août) et occupation de Vérone (8 août). — Bataille de Neresheim (11 août). — Mesures de pacification en Vendée (août). — Occupation, après combat, d’Amberg (17 août). — Traité de Saint-Ildefonse : alliance offensive et défensive entre la France et l’Espagne (18 août). — Combat de Neumarck (23 août). — Bataille de Wurtzbourg (3 septembre). — Combats de Roveredo ; occupation de Trente ; combat de Bassano (3, 4, 5, 8 sept.). — Bataille de Biberach (2 octobre).

— Le roi d’Espagne déclare la guerre à l’Angleterre (8 octobre). — Traité de paix, à Paris, entre la République et Ferdinand IV, roi des Deux-Siciles (10 octobre). — Les Anglais sont chassés de la Corse, qui rentre sous la domination française (22 octobre). — Bataille d’Arcole (15-17 novembre). — Formation et départ d’un corps expéditionnaire pour aider l’Irlande à chasser les Anglais (décembre).

1797
Kehl se rend à l’archiduc Charles (9 janvier). — Bataille de Rivoli (victoire des Français) (14-18 janvier). — Occupation de Trente (29 janvier). — Prise de Mantoue (2 février). — Reddition de la tête de pont d’Huningue (5 février). — Prise d’Ancône par les Français (9 février). — Traité de paix à Tolentino entre la République française et le pape Pie VI (19 février). — Passage du Tagliamento (16 mars). — Prise de Gradisca (19 mars) et de Botzen (22 mars). — Combat de Tarvis (24 mars). — Prise de Trieste (24 mars), de Klagenfurth (29 mars), de Laybach (let avril). — Signature, à Léoben, des préliminaires de paix entre la France et l’Autriche (15 avril). — L’armée de Sambre-et-Meuse passe le Rhin à Neuwied (18 avril). — Passage du Rhin par l’armée de Rhin-et-Moselle, qui prend Kehl et Offenbourg. — Armistice sur le Rhin (20, 21, 23 avril). — Éntrée d’Augereau à Venise (16 mai). — Prise de Corfou (28 juin). — Proclamation de la République cisalpine (9 juillet). — Coup d’État du Directoire contre les membres opposants du Conseil des Cinq-Cents et des Anciens (4 septembre : 18 fructidor). — Loi excluant les ex-nobles des fonctions publiques et les privant de leurs droits politiques (15 septembre). — Mort de Hoche à Wetzlar (18 septembre). — Traité de paix de Campo-Formio, suite des préliminaires de Léoben, entre la France et l’Autriche ; fin de la guerre d’Italie (17 octobre). — Ouverture du Congrès de Rastadt (9 décembre). — Présentation solennelle au Directoire du général Bonaparte qui lui remet le traité de Campo-Formio (10 décembre).

1798
Invasion de la Suisse. — Réunion de Mulhouse au territoire français (28 janvier). — Prise de Fribourg ; occupation de Soleure et Morat ; prise de Berne (2 et 5 mars). — Traité réunissant Genève à la France (26 mars). — De la première coalition contre la France, l’Angleterre est restée seule ; mais elle n’a pas désarmé. Bonaparte fait approuver par le Directoire son projet d’aller l’attaquer dans ses possessions de l’Inde : la première partie de ce projet comporte l’expédition d’Égypte. — Départ de l’expédition d’Égypte (19 mai). — Prise de Malte (10-13 juin). — Prise d’Alexandrie (Ier-3 juillet). — Bataille des Pyramides (21 juillet). — Bataille navale d’Aboukir, désastreuse pour la flotte française (Ier août). — Loi établissant la conscription militaire en France (5 septembre). — Déclaration de guerre de la Turquie à la France (12 septembre). — Bataille de Sédyman (7 octobre). — Combat de Civita-Castellana (5 décembre). — Déclaration de guerre de la France aux rois de Naples et de Sardaigne (8 décembre). — Occupation de Turin (8 et 10 décembre). — Occupation de Rome par Champion-net (15 décembre). — L’Angleterre s’allie avec la Russie contre la France (18 décembre). La Russie prend également pour alliée la Turquie (23 déc.). — Au cours de cette année, les derniers Français (blancs) ont été chassés par les noirs du territoire de la République d’Haïti (ancienne colonie de Saint-Domingue).

1799
Championnet occupe Naples et proclame la République Parthénopéenne (23 janvier). — Prise de Corfou et des autres îles Ioniennes aux Français par les flottes russe et turque. — Démission du général Joubert ; destitution du général Championnet, accusé de concussion (mars). — Remaniement dans le commandement des armées ; Schérer, armée d’Italie ; Macdonald, armée de Naples ; Masséna, armée d’Helvétie ; Jourdan, armée du Danube ; Bernadotte, armée du Rhin ; Brune, armée de Hollande (mars). — L’archiduc Charles passe le Lech (mars). — Déclaration de guerre du Directoire à l’Autriche (12 mars). — Une deuxième coalition se déclare contre la France : elle englobe l’Autriche, l’Angleterre, une partie de l’empire germanique, le royaume de Naples (réduit à la Sicile), le Portugal, la Turquie, les États barbaresques et la
Russie (mars). — Jourdan battu à Stockach (22 mars). — Défaites des Français par les Autrichiens sur l’Adige (30 mats) et à Magnano (5 avril). — Assassinat des plénipotentiaires français à Rastadt (28 avril).

Souwaroff prend le commandement des Russes et des Autrichiens en Italie ; Moreau celui de l’armée française (27 avril). — Remaniement dans le Directoire et dans les ministères (juin et juillet). — Levée en masse (12 juillet). — Combats de la Trébie (17-19 juin) qui achèvent la ruine de la domination française sur l’Italie et la Lombardie. Perte par les Français de la bataille de Novi, où Joubert est tué (15 août). — Les Anglais débarquent au Helder (27 août). — Victoire de Brune sur les Anglais et Russes en Hollande
(19 sept.), capitulation des mêmes à Alkmaer (6 octobre). — En Syrie et Égypte : prise par Bonaparte d’Él Arisch, de Jaffa et de Gaza. — Siège de Saint-Jean-d’Acre. — Victoire de Bonaparte au Mont Thabor (février au 18 avril). — La peste sévit dans l’armée française ; Bonaparte ramène ses troupes en Egypte (20 mai). — Destruction d’une armée turque à Aboukir (24 juillet). — Bonaparte remet le commandement de l’armée à Kléber et s’embarque en secret pour la France (22 août). II débarque à Fréjus (8 octobre). — Coup d’État du 18 brumaire : un décret préparé par les partisans de Bonaparte lui confère le commande-ment général et ordonne la translation du Directoire et des Conseils à Saint-Coud (9 nov.). — Le Conseil des Cinq-cents est chassé par la force armée de la salle de ses séances (9 novembre, dix-huit brumaire) ; Bonaparte, Roger Ducos et Sieyès sont proclamés consuls provisoires (10 novembre) par le Conseil des Anciens.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Hydromel et hypocras : les heures de gloire de boissons ancestrales
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Copains comme cochons
 
 C’est une tourterelle qui ne boit jamais sans troubler l’eau
 
MANIFESTATIONS
 Le Verre, un Moyen Âge inventif
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Troisième République (1870-1940)
 
 Second Empire (1852-1870)
 
 Deuxième République (1848-1852)
 
 Monarchie de Juillet (1830-1848)
 
 
Et puis aussi...
 
 Première moitié du XVIIIe siècle
 
 VIe siècle
 
 Deuxième moitié du XVIe siècle
 
 Révolution française
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 27 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services