Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 10 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

Céramiques de Montières : une aventure artistique méconnue

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine : Métiers > Céramiques de Montières : une aventure
Patrimoine : Métiers
Richesses du patrimoine de France : métiers rares et artisanaux, métiers d’art, activités pittoresques et/ou insolites
Céramiques de Montières :
une aventure artistique méconnue
(Source : France Télévisions)
Publié / Mis à jour le jeudi 3 août 2017, par LA RÉDACTION
 
 
 
Amiens, haut lieu de la céramique française ? Ce fut le cas pendant vingt ans, de 1917 à 1933. Il y a un siècle, à Montières, un quartier de la capitale picarde, débutait une production unique de céramiques. Une aventure tombée dans l’oubli mais qui revit grâce à des collectionneurs passionnés.

En 1915, deux associés créent une petite faïencerie à Montières, un quartier d’Amiens. Mais une fois mobilisés sur le front, ils cèdent leur entreprise à l’industriel amiénois Désiré Borck en 1917. Ce dernier confie la direction artistique de l’atelier de céramique à Jean Barol, un potier confirmé venu de Cannes et ancien élève de Clément Massier, l’un des plus célèbres céramistes de la fin du XIXe siècle.

Pour fabriquer les pièces, il embauche des artistes, pour certains déjà présents dans la région : ils avaient été recrutés pour exercer leur talent au sein du premier atelier de camouflage français où plus de 200 artistes fabriquaient de faux arbres, de fausses vaches pour tromper l’ennemi.

Vases en céramique émaillée de Montières
Vases en céramique émaillée de Montières

Dans les premiers temps, la terre utilisée pour les céramiques vient de Vallauris, elle est rouge et les décors sont de style Napoléon III. Sur chaque pièce, une signature, celle de la Faïencerie picarde. A partir de 1920, la direction change et la manufacture connait un essor très important. En 1927, la SARL de la Céramique d’art de Montières est créée. L’Art Nouveau devient le style prédominant. La crise de 1929 affaiblit le site qui ne garde que 3 collaborateurs avant de s’éteindre en 1936, minée par la concurrence étrangère.

Aujourd’hui, le fils d’un collectionneur qui a rassemblé une centaine d’œuvres souhaite que ces pièces uniques, très prisées des collectionneurs, ne soient pas dispersées mais exposées au grand public. Reste à a savoir si le musée d’Amiens qui est en pleine rénovation sera prêt à faire une petite place à cette aventure artistique qui représente une partie méconnue de son histoire.

Pour en savoir plus : http://www.montieres-ceramique.fr

Chrystel Chabert
France Télévisions

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !