Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 6 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Pape Anastase Ier (399 - 401)

Vous êtes ici : Accueil > Papes > Anastase Ier (né en ? - mort le 19 (...)
Papes
Notices biographiques des papes. Les événements marquants de l’histoire des souverains pontifes. Portraits des occupants du saint-siège.
Anastase Ier
(né en ? - mort le 19 décembre 401)
Élu pape le 27 novembre 399
(« Histoire des souverains pontifes romains » (Tome 1)
par A. de Montor paru en 1846,
« Résumé de l’histoire des papes » par A. Bouvet de Cressé, paru en 1826
et « Le Vatican ou Portraits historiques des papes » paru en 1825)
Publié / Mis à jour le mardi 16 août 2016, par LA RÉDACTION
 

Romain et fils de Maximus, Anastase Ier succéda à Sirice dans le souverain pontificat en 399. Il illustra son règne par la réconciliation de l’église d’Orient avec l’église d’Occident ; il anathématisa les Origénistes.

Il défendit d’ordonner quiconque aurait des difformités dans le corps. Les pèlerins ne purent plus recevoir les ordres sans une lettre signée par leur propre évêque. De là véritablement l’origine des lettres dimissoriales. Il voulut que les prêtres se levassent, en tenant la tête baissée, quand les diacres liraient l’Évangile pendant la messe, pour démontrer, comme dit Bona dans ses lettres liturgiques, qu’ils étaient des serviteurs prêts à exécuter ce que l’Évangile commande.

Pape Anastase Ier (399 - 401)
Pape Anastase Ier (399 - 401)

Ce décret eut pour cause une dissension qui s’était élevée à Rome entre les prêtres et les diacres. Ces derniers, administrant les biens de l’Église, traitaient avec mépris les prêtres, qui, à cause de cette injure, dédaignaient de se lever devant les diacres ; car, suivant l’antique usage de l’Église romaine, quand les prêtres étaient assis, les diacres devaient rester debout. Il arriva que même lorsque les diacres lisaient, devant les fidèles, le divin Évangile, les prêtres refusaient de se lever de leurs sièges, pour mieux humilier l’arrogance des diacres, explique Novaes. Le saint-père, afin de détruire ce scandale, publia le décret dont nous venons de parler, et qui fut enregistré dans le livre pontifical.

Saint Jérôme appelait saint Anastase un homme de très riche pauvreté, et de sollicitude apostolique. C’est surtout en défendant saint Chrysostome, qu’on voulait chasser de son siège à Constantinople, qu’Anastase montra un grand dévouement.

En deux ordinations, Anastase créa dix ou onze évêques, huit ou neuf prêtres, et cinq diacres. Il fut enterré dans le cimetière de l’Orso Pileato, sur l’Esquilin, et ensuite transporté par Sergius Ier dans l’église des saints Sylvestre et Martin ai Monti. On a de ce pape deux épîtres.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !