Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 26 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Traité de la Vesiau en Béarn : toujours d’actualité depuis 1659

Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Traité de la Vesiau en Béarn : toujours
L’Histoire fait l’Actu
Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.
Traité de la Vesiau en Béarn :
toujours d’actualité depuis 1659
(Source : France 3 Aquitaine)
Publié / Mis à jour le lundi 18 juillet 2016, par LA RÉDACTION
 
 
 
Trois villages de la vallée d’Aspe au Somport et la ville aragonaise de Jaca se retrouvent chaque année le 17 juillet « en exécution de l’article 9 du Traité des limites du 14 avril 1862 pour procéder à la vérification de la ligne frontière des deux pays »

C’est un rituel qui célèbre l’amitié entre les deux peuples pour qui le pastoralisme transcende les frontières. Le texte est inscrit au traité des Pyrénées (1659) et cité dans le traité de Bayonne (1856) qui établit des bornes entre la France et l’Espagne.

Un peu d’étymologie : de ce mot a découlé « vesiau » (prononcer bésiaou) qui signifie assemblée de voisins. La Vesiau d’Aspe comprend trois villages de la vallée : Cette-Eygun, Etsaut et Urdos. Cette vesiau et la ville aragonaise de Jaca se retrouvent chaque année en juillet en exécution de l’article 9 du Traité des limites du 14 avril 1862 pour procéder à la vérification de la ligne frontière des deux pays.

Borne de la Vesiau, témoin de la signature du traité
Borne de la Vesiau, témoin de la signature du traité

Concrètement il y a reconnaissance des bornes frontières au col du Somport, puis à midi, la signature de traité en mairie d’Urdos. Ce traité souligne solennellement les liens amicaux et la solidarité entre Aragonais et Béarnais dans les conditions d’utilisation des pâturages du port d’Astun, et ce, depuis le XIIe siècle.

France 3 Aquitaine
Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !