Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 13 avril DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur XNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Première démonstration publique de télévision en France le 14 avril 1931

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine en vidéos > Première démonstration publique de (...)
Patrimoine en vidéos
Le patrimoine de France en vidéos : tourisme, gastronomie, agriculture, environnement, monuments, villes, villages, etc.
Première démonstration publique
de télévision en France le 14 avril 1931
(Source : L’Histoire par l’image)
Publié / Mis à jour le mardi 14 avril 2015, par Redaction
 
 
Temps de lecture estimé : 1 mn
 
 
 
Le 14 avril 1931, René Barthélemy réalise la première démonstration publique en France de radiovision en 30 lignes, transmise par émetteur. D’autres avaient été réalisées, mais par fil

Au cours des années 1920, parallèlement aux recherches menées aux Etats-Unis, en URSS, en Angleterre ou en Allemagne, plusieurs compagnies françaises travaillent à la mise au point de procédés de télévision ; notamment la Compagnie des compteurs de Montrouge (CdC). Celle-ci nomme l’ingénieur René Barthélemy (1889-1954) à la tête de son département de recherche.

Tout comme ceux qui, le 28 mars, ont suivi la démonstration du procédé Baird au cinéma Olympia de Paris, les huit cents invités qui, le 14 avril 1931, assistent à la démonstration publique du procédé Barthélemy (dans l’amphithéâtre de l’Ecole supérieure d’électricité de Malakoff) sont des privilégiés. Devant eux, René Barthélemy (à droite sur la photo ci-dessous, avec un casque) renvoie l’image d’un récepteur en verre dépoli de 30 x 40 cm (à gauche en position oblique) vers des miroirs muraux.

Démonstration de René Barthélemy à l'Ecole supérieure d'électricité

Démonstration de René Barthélemy à l’Ecole supérieure d’électricité

Les spectateurs y découvrent l’image réfléchie de Suzanne Bridoux, la collaboratrice de René Barthélémy. Elle fait office de présentatrice. Néanmoins et comme le montre la disparité des regards d’un public, les invités s’intéressent autant à l’ingénieur et à ses énigmatiques manipulations, à ses appareils et à ses antennes, qu’à l’image (qui leur fait face) de la première speakerine de l’histoire de la télévision française, que l’on voit parler, fumer, puis annoncer la diffusion d’un film muet, L’Espagnole à l’épouvantail.

Le succès de René Barthélemy incite le ministère des PTT à soutenir l’expérience. Tandis que les premières émissions régulières sont diffusées par le poste Radio-PTT à partir de décembre 1931, René Barthélemy poursuit donc ses expériences, et l’idée d’organiser une station de télévision fait son chemin. En 1935, elle aboutira aux premiers programmes quotidiens diffusés en 180 lignes.

Philippe Tetard
L’Histoire par l’image

Accédez à l’article source


Pour consulter la vidéo
CLIQUEZ sur le lecteur

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, et appuyez sur OK
pour vous abonner gratuitement
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !