Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Le casque de guerre d'Anne de Montmorency, connétable de France. Vidéo

Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine de France > Casque de guerre (Le) d'Anne de (...)
Patrimoine de France
Richesses du patrimoine francophone : livres, revues, musées, parcs, châteaux, circuits touristiques, monuments...
Casque de guerre (Le)
d’Anne de Montmorency,
connétable de France
(Source : Le Point)
Publié / Mis à jour le samedi 31 mai 2014, par LA RÉDACTION
 
 
 
Le 19 décembre 1562, le chef du parti catholique portait ce casque au cours du premier affrontement des guerres de religion, à Dreux

Les guerres de religion ? C’est à peine si les plus savants d’entre nous se rappellent qu’elles se déroulèrent au XVIe siècle sous le règne de Catherine de Médicis et qu’elles culminèrent avec la Saint-Barthélémy. Mais n’en demandez pas plus : les détails de ces affrontements violents entre catholiques et huguenots restent enfouis dans un recoin poussiéreux de notre mémoire.

Anne de Montmorency
Anne de Montmorency

Or, voilà que ce passé nous saute à la gueule avec le casque que la jeune assistante de conservation du musée de la Guerre, Marina Viallon, nous apporte. « Ce modèle, appelé bourguignotte », précise-t-elle, « a été porté par le chef de l’armée catholique, Anne de Montmorency, lors du tout premier affrontement des huit conflits composant les guerres de religion ». C’était donc le 19 décembre 1562, dans la campagne à proximité de Dreux. Malgré la victoire de son camp, Anne (prénom masculin à l’époque) est blessé et fait prisonnier.

Marina désigne sur la mâchoire du casque l’orifice par lequel la balle d’arquebuse a pénétré avant de fracasser la mâchoire de Montmorency. Celui qui avait été l’ami d’enfance de François Ier a alors 69 ans ! Il reste suffisamment vaillant pour porter la lourde armure et combattre.

Car à l’époque, les chefs combattent eux aussi. Il partage le commandement de la troupe royale avec le maréchal de Saint-André et le duc de Guise. Le premier sera tué lors du même affrontement et le deuxième sera assassiné quelques semaines plus tard devant Orléans. En face, l’armée protestante est placée sous le commandement du prince de Condé, le premier du nom, et de l’amiral de Coligny.

Le sort de la bataille est longuement indécis. La capture du connétable fait d’abord croire à une victoire des huguenots. Finalement, le prince de Condé est fait à son tour prisonnier, sonnant la défaite des protestants.

Pour consulter la vidéo consacrée au casque d’Anne de Montmorency : CLIQUEZ ICI !

Frédéric Lewino et Anne-Sophie Jahn
Le Point

Accédez à l’article source

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !