Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 27 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Livre histoire AUCAMVILLE (Monographie d') par l'abbé Galabert

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Haute-Garonne (Midi-Pyrénées) > AUCAMVILLE (Monographie d')
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages de Haute-Garonne (Midi-Pyrénées)
AUCAMVILLE (Monographie d’)
(par l’abbé Galabert)
Publié / Mis à jour le mardi 25 mars 2014, par LA RÉDACTION
 

Féru d’histoire locale et membre de la Société archéologique du Tarn-et-Garonne, l’abbé Galabert, qui fut aussi curé d’Aucamville, était parfaitement désigné pour écrire une monographie sur l’histoire de cette commune ; d’autant que les archives municipales, « bien dilapidées par certains personnages qui avaient mission de les conserver », lui fournirent une partie des matériaux indispensables, le reste étant puisé dans les inventaires de Grenade ou de Verdun-sur-Garonne, dans l’Histoire de Languedoc, des documents privés, ou des Mémoires manuscrits... La richesse de ces sources et le travail considérable de l’auteur lui permirent de faire revivre le passé d’Aucamville (du bas-latin Aucum villa, sans doute « la ville des oies »), qui va du XIe siècle (acte de vente daté de 1089) jusqu’à la fin du XIXe (sacerdoce de Jean-Pierre Alibert, curé de la paroisse, 1829-1880). Le tout constituant une passionnante chevauchée à travers le temps, au cours de laquelle aucun élément essentiel n’est oublié.

En effet, après quelques données étymologiques et héraldiques (« ... dans un écu ovale on voit une porte de ville et sur le seuil de la porte une oie passant), l’abbé Galabert évoque d’abord l’exercice du pouvoir par des seigneurs laïques, comme Pons Arnauld, Méroalda, Athon, puis par des religieux (monastère de Saint-Pierre-de-Lacourt ou Mas-Grenier), ensuite par les comtes de Toulouse, à une date qu’on ignore, et enfin par la Couronne (XIIIe siècle). Il décrit aussi tous les droits et les devoirs des seigneurs et des roturiers...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !