Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Livre histoire Pibrac (Notice sur le château de) 1540-1900 par Raoul du Faur, comte de Pibrac

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Haute-Garonne (Midi-Pyrénées) > PIBRAC (Notice sur le château de) (...)
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages de Haute-Garonne (Midi-Pyrénées)
PIBRAC (Notice sur le château de)
1540-1900
(par Raoul du Faur, comte de Pibrac)
Publié / Mis à jour le lundi 21 mai 2018, par LA RÉDACTION
 

Le château de Pibrac est le résultat d’un remaniement opéré à l’époque où le goût italien qui s’imposait en France à la suite des conquêtes de François Ier, se manifestait de tous côtés. Héritière du château, Causilde Doulce décida en 1540 avec son époux Pierre du Faur, président au Parlement de Toulouse, de transformer et d’agrandir à la mode du jour, cette demeure de dimension restreinte et d’aspect féodal.

Si le nom de l’architecte qui a opéré ce remaniement demeure inconnu, il est fort probable qu’il soit l’œuvre de Bachelier, d’une part parce qu’il était l’architecte de la famille, et d’autre part, parce qu’on retrouve de grandes fenêtres à l’ancienne similaires à celles qu’il a construites au château de Saint-Jory. Quel qu’il soit, le bâtisseur s’est efforcé de faire disparaître le caractère défensif de l’habitation en jetant par terre les corbeaux anciens qui devaient couronner la tour et les courtines, pour les remplacer par de petits mâchicoulis décoratifs, formant acrotère sur les toits.

Le 6 novembre 1578, en se rendant à la conférence de Nérac, Catherine de Médicis séjourna au château, comme en témoigne une lettre qu’elle y écrivit à la duchesse d’Uzès. Cette époque était la plus brillante de la seigneurie. La demeure, construite depuis trente-neuf ans, disposait alors d’un mobilier magnifique et du personnel de Guy du Faur composé de nombreux valets et d’hommes d’armes. Bien qu’une grande chambre et le portail triomphal qui se trouve dans le parc portent le nom d’Henri IV, les recherches n’ont jamais permis de découvrir une...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !