Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 30 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur XNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

28 mars 1757 : supplice de Damiens, qui tenta d’assassiner Louis XV

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Mars > 28 mars > 28 mars 1757 : supplice de Damiens, (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 28 mars. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
28 mars 1757 : supplice de Damiens,
qui tenta d’assassiner Louis XV
Publié / Mis à jour le jeudi 28 mars 2019, par Redaction
 
 
Temps de lecture estimé : 1 mn
 

Le 5 janvier précédent, Damiens avait attenté aux jours de Louis XV. Après la lecture de son arrêt, prononcé en présence de cinq princes du sang, de vingt-deux ducs et pairs, Damiens fut appliqué à la question des coins, qu’on enfonçait entre les genoux serrés par deux planches ; il s’écria toujours que c’était un nommé Gautier qui lui avait dit qu’on ne pouvait terminer toutes ces querelles — il s’agit des querelles qui s’étaient élevées entre le clergé et le parlement — qu’en tuant le roi ; qu’il lui avait entendu tenir ce discours dix fois, et ajouter que c’était une œuvre méritoire.

Au huitième et dernier coin, il répéta encore que son crime ne lui avait été inspiré que par les discours de ce Gautier, et par tous les propos semblables qu’il avait entendus dans le palais. Damiens arriva sur les trois heures et un quart à la place de Grève, regardant d’un œil sec et ferme le lieu et les instruments de son supplice. On lui brûla d’abord la main droite ; ensuite on le tenailla, et on versa sur ses plaies de l’huile, du plomb fondu et de la poix-résine.

Exécution de Robert-François Damiens

Exécution de Robert-François Damiens

On procéda ensuite à l’écartèlement ; quatre chevaux vigoureux, fouettés par quatre valets de bourreaux, firent pendant une heure des efforts inutiles. Les bourreaux furent obligés de lui couper quelques muscles, comme on avait fait, en 1610, à Ravaillac, Damiens, encore vivant, releva la tête sept ou huit fois pour regarder les chevaux, et laissa même échapper quelques plaisanteries. Il n’expira que lorsque le bras qui lui restait, fut séparé de son tronc tout sanglant.

Le père, la femme, la fille de Damiens, quoique innocents, furent bannis du royaume, avec défense d’y revenir, sous peine d’être pendus. Tous ses parents furent obligés, par le même arrêt, de quitter leur nom de Damiens, devenu exécrable.

Un article plus complet sur notre site au sujet de l’exécution de Damiens ? Cliquez ici

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, et appuyez sur OK
pour vous abonner gratuitement
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !