Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 8 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

9 septembre 1087 : mort de Guillaume le Conquérant

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Septembre > 9 septembre > 9 septembre 1087 : mort de Guillaume le
Éphéméride, événements
Les événements du 9 septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
9 septembre 1087 : mort de
Guillaume le Conquérant
Publié / Mis à jour le samedi 8 septembre 2012, par LA RÉDACTION
 

Guillaume Ier, duc de Normandie, surnommé le Bâtard, à cause de sa naissance, et le Conquérant, parce qu’il fit la conquête de l’Angleterre, se rendit maître de ce royaume l’an 1066, après la défaite et la mort d’Harald, dernier roi saxon.

Les suites de cette dernière révolution furent heureuses pour l’Angleterre. C’est là proprement l’époque de sa grandeur et de sa puissance. Le commerce des Français adoucit les mœurs des Anglais : les arts et les sciences commencèrent à fleurir parmi eux, et l’Angleterre est redevable à Guillaume le Conquérant de la grande figure qu’elle a depuis faite en Europe : ainsi un moderne a raison de dire que la nation qui le déteste lui doit sa gloire.

Guillaume étant devenu trop replet, avait quitté l’Angleterre pour se fixer en Normandie, où il tâchait, à force d’exercices, de diminuer un peu son embonpoint. Philippe Ier, roi de France, lui ayant fait demander quand il relèverait de ses couches, il lui fit répondre que cela ne tarderait pas, et qu’au jour de sa sortie, il irait lui rendre visite avec dix mille lances, en guise de chandelles. En effet il lui déclara aussitôt la guerre, et-vint jusqu’à Paris, ravageant tout sur son passage. Mais étant tombé de cheval en sautant un fossé près de Mantes, il retourna mourir à Rouen de cette chute.

Lorsqu’on allait descendre le corps de Guillaume dans le tombeau, on entendit tout à coup la voix d’un homme qui cria : « Haro sur le corps du roi ; ce terrain où vous voulez l’inhumer, appartenait à mon père ; Guillaume n’étant encore que duc de Normandie , l’en dépouilla sans lui en payer la valeur, et y fonda cette abbaye ; je requiers et vous défends par les lois d’y enterrer son corps. »

On interrompit les obsèques ; le prince Henri, fils du roi défunt, aborde cet homme. C’était le fils d’un maréchal nommé Asselin : il composa avec lui moyennant cinquante écus qu’il lui donna, et cinquante autres qu’il lui promit après l’enterrement.

C’est Guillaume qui fonda la foire de Guibray.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !